Hits: 0

CP: Ray-ginald Paklè Louissaint

“Port-au-Prince est rebaptisé désormais la capitale du rap Français ” c’est l’appellation donnée par Youssoupha à cet evènement qui a drainé un large public. Pour ses 5 ans, Ayibopost a offert au public un concert lourd avec un line up bien agencé. Le retard, c’est le seul faux bond qu’on peut reprocher au team du journal. Prévu initialement à 7h, le concert a finalement démarré aux environs de 9h 53. Les minutes s’égrènent et les fans s’impatientent davantage. Et finalement, la host de la soirée, la comédienne Gaëlle Bien-Aimé fait son entrée.

Youssoupha était sur scène aux côtés de plusieurs Stars locales: BIC, K-Libr, Akoutik ban. Pour ses cinq ans, Ayibopost a offert au public un joyeux concert conçu à la lumière de la ligne originale du journal, de son engagement, et sa responsabilité dans une société où la musique est reléguée au second plan. Pour un spectacle avec comme seul sponsor le public, Ayibopost prouve qu’on peut offrir du beau, ce qui est magnifique, et fantastique aux mélomanes haïtiens surtout à ces jeunes privés de loisir. Le choix de Youssoupha était calculé et bien rythmé par rapport à la réalité d’aujourd’hui.

K-lib et sa bande ont ouvert ce spectacle avec plusieurs chansons qui ont bercé le public ” Boutèy anlè” un hit repris en duo par un public bon enfant et en quête du plaisir pour un vendredi 5 juillet. Le dream team du band a livré la marchandise. Le groupe Akoustik ne fera pas le contraire devant un public qui commence à être électrifié. La chaleur monte d’un cran, les émotions se font sentir.

BIC, parolier au même titre que Youssoupha a donné une prestation intéressante pour les délices de ses fans. Il nous a gratifié des tubes en version live comme « Mèsi manman » et « Yon ti kalkil ». Sur scène, Roosevelt Saillant témoigne de son admiration pour Youssoupha.D’ailleurs après sa prestation, il s’est fondu devant le stand comme un fanatique lamda qui danse son idole Youssoupha.

Peu avant minuit, après qu’on l’ait attendu pendant des heures, le chanteur Youssoupha, parolier de son état, fait son apparition sur la scène. ” Cela fait 15 ans que j’ai rêvé de ce concert sur Haïti ” a déclaré le parolier en signe d’une histoire d’amour tissée entre lui et le public Haïtien. T-shirt bleu de la sélection Nationale haïtienne, jeans bleu et chaussures rouges et noirs, Youssoupha s’est donné à fond au public. La star d’ origine congolaise a assuré. Le public bouge, le plaisir est à son comble. Youssoupha coupe l’ambiance de temps à autres pour exprimer son amour au public.

” Magnifique, extraordinaire, vous êtes magnifique ” exclame le rappeur francais. Il a fait danser aux fans « Dreaming », « M’en aller », « Par amour »… des chansons qui ont été toutes reprises en boucle par un public qui a attendu l’artiste.

” Port-au-Prince devient ce soir la capitale du rap français, Port-au-Prince devient la ville de lumière au même titre que Paris. Allez mes frères et sœurs, aide-moi à réaliser le plus grand concert jamais donné durant ces 50 dernières années “, témoigne Youssoupha. En fin de prestation, il a rendu hommage à Kerry James et a déclaré sa passion pour le hit « Se pa pou dat » de Alan Cavé national.

Le concert de Youssoupha restera gravé pendant encore longtemps dans la mémoire des admirateurs de la bonne musique. En attendant qu’un autre spectacle vient le détrôner celui-ci est le megahit de cet été.

Banacheca Pierre

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.