Publicités
Richmond Johnson 19 septembre 2018

Après avoir investi de son pouvoir par le président de la république ce lundi au Palais national, le nouveau chef du gouvernement haïtien, le notaire Jean Henry Céant a reçu une première frappe venant du sénateur Youri Latortue qui qualifie la nomination des trois nouveaux ministres délégués d’inconstitutionnel. L’homme fort du circuit politique haïtien a retracé cet acte comme étant un <<premier faux pas>> par rapport aux nombreuses qui ont accouchées ce nouveau gouvernement.

Sans langue de bois, l’élu du département de l’Artibonite, a fait savoir que ces trois ministres n’auront pas accès à l’hémicycle du bicentenaire en raison du fait que la constitution dans son article 155 stipule que “le gouvernement se compose du premier ministre, des ministres et des secrétaires d’État”. En jugeant qu’il n’a pas été question d’ajouter d’autres ministères à une liste déjà trop grande.

Ces trois ministres délégués devaient aussi passer l’étape du parlement comme requiert la charte haïtienne pour étudier non seulement leurs dossiers mais aussi pour pouvoir déceler ou non leur éligibilité, ce qui n’a pas été le cas. Plusieurs parlementaires ont monté au créneau pour dénoncer ardemment cette première décision prise par le premier ministre haïtien qu’ils ont qualifié d’illégale.

Selon le chef du Parti Ayiti An Aksyon, le pouvoir législatif ne connait pas ces ministres, ils n’auront pas de budget et les considèrent comme étant des conseillers privés du PM Céant. Toujours selon l’ancien conseiller spécial de Michel Joseph Martelly , avec cette décision Céant va avoir quelques discordances avec le parlement et ça pourrait compliquer la donne à l’avenir, avance l’ancien président du sénat.

Rappelons que la constitution haitienne du 29 mars 1987 et amendée le 9 Mai 2011 ne reconnaît aucun ministre délégué. Or, par arrêté présidentiel en date du 14 septembre 2018, trois ministres délégués ont été nommés; Patrick Sully Joseph, Ministre délégué auprès du Premier ministre en charge des questions électorales,
Stéphanie Auguste, Ministre délégué auprès du Premier ministre en charge des droits humains et de la lutte contre la pauvreté extrême, Guy François Junior, Ministre délégué auprès du Premier ministre en charge de la citoyenneté et du patriotisme.

RICHEMOND Johnson

http://@richemond85

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils