Publicités
Richmond Johnson 5 mai 2019

Au milieu de la semaine dernière, dans une correspondance acheminée au président de la cour de cassation de la République et qui a été rendue publique, le ministre démissionnaire du ministère de la Justice et de la sécurité publique, Me Roudy Aly a procédé à la nomination de plusieurs juges à la tête de quelques juridictions de la République dont Me Patrick Rameau Métellus à la tête de la cour d’appel de Port-au-Prince malgré son statut du ministre déchu.

Pour contrecarrer sur tout le fond les dernières décisions de l’équipe actuelle, le sénateur Youri Latortue a désapprouvé la nomination de Me Patrick Rameau Metéllus à la tête de la cour d’appel de Port-au-Prince. Selon l’ancien président du sénat de la République et également coordonnateur national de Ayiti Ak Aksyon, cette nomination est effectuée en dehors des normes républicaines.

Le sénateur à travers une loi qui avait proposé en 2007 la création du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire lors de son premier mandat au sénat haïtien, a fait savoir que la nomination de Me Métellus est faite sans aucun avis favorable du CSPJ avant son installation comme requiert la constitution haïtienne.

Il a par ailleurs déclaré que cette dernière décision de l’executif s’inscrit dans le cadre de tout un ensemble de tentatives visant à mettre sous le verrous le système judiciaire pour empêcher d’entrée de jeu, la réalisation du procès de PétroCaribe recommandé par presque tous les haïtiens.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils