Publicités
Peterson Chéry 4 mars 2020

Aux Gonaïves, la justice commence déjà à traquer les coupables du vol des 16 panneaux solaires perpétré à l’hôpital La Providence.

Neuf employés qui seraient impliqués dans cette infraction sont sous les verrous. Le dossier est actuellement au cabinet d’instruction.

Selon le commissaire du gouvernement des Gonaïves, Me Sérard Gasius, ce scandale est une bonne occasion d’éradiquer la gabegie qui entrave la bonne marche de l’HPG. Toutes les dispositions, souligne-t-il, sont déjà prises pour épingler les coupables. «

Le directeur exécutif de l’hôpital Docteur Renelique est cité dans l’affaire. Ce dernier continu de clamer son innocence. La clinique et la pharmacie du docteur Jude Rénélique ont été perquisitionnées la semaine écoulée. Au cours de cette opération, aucun panneau n’a été retrouvé. Les autorités ont toutefois confisqué un inverter, des batteries, des médicaments et une boîte estampillée HPG qui contient des kits et des gants.

Financé à hauteur d’environ 2.5 millions de dollars, le Mexique a supporté l’installation du système solaire de l’hôpital La Providence des Gonaïves. Réparti sur 4 000 mètres carrés, celui-ci devrait fournir au cours de la journée une énergie de 200 kilo volt Ampère (KVA). La justice a la responsabilité et l’honneur pour faire le jour sur ce scandale de plus dans le système sanitaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils