Publicités
Robinson Jerome 17 avril 2019

 

Maduro a accusé Lisbonne de ne pas avoir de bonne raison de bloquer les fonds vénézuéliens. Vous n’avez pas d’embargo contre le Venezuela, il n’y a pas de mesures d’embargo dans l’Union européenne ou dans les banques du Portugal qui justifieraient de retirer cet argent qui est vénézuélien, qui est le nôtre,  a-t-il affirmé.

C’est la première fois que Maduro évoque publiquement cette affaire révélée en février dernier par l’opposition vénézuélienne, qui a ensuite affirmé avoir empêché le président Chavista de transférer 1,2 milliard de dollars du Portugal à l’Uruguay.  Son adversaire, Juan Guaidó, s’est proclamé président par intérim du Venezuela le 23 janvier. Il a depuis été reconnu par plus de 50 pays sur 193, au premier rang des États-Unis, qui souhaitent que Maduro quitte ses fonctions.

Selon M. Guaidó, M. Maduro avait l’intention de transférer les fonds à la Banque de développement économique et social , établissement public vénézuélien possédant des succursales en Uruguay. M. Guaidó, reconnu par la majorité des États membres de l’UE, y compris le Portugal, avait exhorté le gouvernement portugais à ne pas se prêter à soi-même en acceptant le transfert de ces fonds à ce qu’il a qualifié de vol.

En raison des sanctions imposées par les États-Unis, le gouvernement de Caracas a d’énormes difficultés pour disposer de ses fonds dans le système financier international. Ces sanctions de Washington concernent notamment les bandes de la banque publique et doivent être complétées par l’entrée en vigueur, le 28 avril, d’un embargo sur le pétrole, principale source de revenus du Venezuela.
L’administration Trump compte asphyxier l’économie vénézuélienne et contraindre ainsi M. Maduro à céder le pouvoir à M. Guaido, auquel Washington a d’ores et déjà confié le contrôle des comptes vénézuéliens aux Etats-Unis. Le gouvernement chaviste réclame par ailleurs depuis des mois la restitution par la Banque d’Angleterre des réserves d’or que le Venezuela a confiées à cet établissement.
Selon un rapport de la banque d’investissement Natixis, le Venezuela dispose à la Banque d’Angleterre de 31 tonnes d’or pour une valeur de 1,3 milliard de dollars. Nous sommes soumis à un blocus économique, à une persécution financière, a déclaré M. Maduro dans son allocution.

Robinson, JEROME

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils