Publicités
Pierre Jn Miguel 8 septembre 2018

 

A 20 ans, Naomi Osaka offre au Japon son premier Grand Chelem au terme d’une finale de l’US Open qui a tourné ce samedi au psychodrame face à Serena Williams. L’Américaine, sanctionnée d’un jeu de pénalité, a perdu ses nerfs face à l’arbitre et s’incline en 2 sets (6-2, 6-4).

 

“Je t’aime !” Naomi Osaka avait eu ce cri du cœur après sa victoire en demi-finales sur Madison Keys, lorsqu’on lui avait demandé quel message elle aimerait passer à son idole de jeunesse, Serena Williams, qu’elle s’apprêtait à défier en finale ce samedi, dans son fief de New York. Qui aime bien châtie bien, c’est bien connu.

 

Alors la jeune Japonaise (20 ans) d’origine haïtienne, de seize ans la cadette de l’Américaine, pour la première apparition de sa jeune carrière dans la finale d’un Majeur, a produit un niveau de jeu dont on ne la savait pas capable. Pour dominer Serena en deux manches (6-2, 6-4) et seulement 1h20 de jeu au terme d’un psychodrame comme on en n’avait connu en finale d’un Grand Chelem.

 

Classée 68e à la WTA en début d’année, Osaka, lauréate à Indian Wells notamment, pointait à l’entame de cette quinzaine au 19e rang mondial. Après ce sacre on espère voir la jeune tennis women aller au plus haut de ce classement ATP.

 

Pierre Jean Miguel

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils