Publicités
Pierre Jn Miguel 6 septembre 2018

Au moment où le Japon connaît des heures draématiques avec le passage du typhon Jebi, qui a causé la mort de 11 personnes et plus de 600 blessés, la Nippone Naomi Osaka brille à l’US Open, où la tête de série n°20 a encore une fois impressionné en étrillant l’Ukrainienne Lesia Tsurenko en 2 sets expéditifs (6-1, 6-1) et moins d’une heure de jeu (57mn).

 

C’est non seulement la première fois dans sa jeune carrière qu’Osaka (20 ans) accède au dernier carré d’un tournoi du Grand Chelem, mais aussi une présence inédite pour une joueuse japonaise depuis 22 ans et Kimiko Date (Wimbledon 1996). De match, il n’y a pas eu ce mercredi pour une Tsurenko hors sujet (31 fautes directes contre 11) et dépassée par la puissance de son adversaire, capable de breaker d’entrée de match pour mener 3-0, puis encore de s’envoler dès l’entame du second set (4-0) et de n’avoir à défendre son service qu’à 3 reprises en toute fin de rencontre. Alors que l’issue du match ne faisait plus aucun doute.

 

L’atout fraîcheur dans l’étuve de Flushing Meadows ne sera pas le moindre des atouts d’Osaka lors d’une demi-finale à jouer face à la gagnante du match qui doit opposer l’Américaine Madison Keys (14e) à l’Espagnole Carla Suarez Navarro (30e).

 

Pierre Jean Miguel

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils