Publicités
Francky Belfort 23 juin 2019
Photo d’illustration pour l’article

Union Nationale des Directeurs d’Écoles Privées d’Haiti (UNADEPH) se dit consternée face à la dégradation de la situation socioéconomique du pays qui affecte sévèrement l’année scolaire.

Dans une note de presse en date du 22 juin 2019 portant la signature du coordinateur général Clyfood Bazelais , UNADEPH demande au Ministre de l’éducation nationale Pierre Josué Agenor Cadet de prendre une décision de sagesse en reportant les examens officiels.

Le climat sociopolitique n’est favorable au déroulement serein de ces examens; L’insécurité grandissante qui sévit dans le pays depuis le 9 Juin 2019; Les parents ne sont pas en mesure économiquement de retirer les fiches des élèves dans les directions des écoles à cause de l’opération pays lock; Les élèves sont traumatisés à cause de la recrudescence de l’insécurité à travers le pays ;

Les élèves ont perdu les quinze (15) derniers jours les plus importants de l’année académique; Le lancement de grève générale par la Brigade Syndicale et Anti Corruption (BSAC ) et des organisations du secteur de transport en commun et Les menaces de violence planées sur la vie des candidats, sont autant de raisons évoquées par UNADEPH pour appuyer sa demande.

L’UNADEPH qui dit croire que l’éducation demeure la voie salvatrice au changement réel du pays, rappelle au ministre Pierre Josué Agénor Cadet le cas de Dieussika Fleuridor, une jeune fille de 20 ans, qui a été blessée par balle en salle d’examen au lycée Toussaint Louverture l’année dernière .

Francky Belfort
belfort89@yahoo.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils