La police a procédé à de nouvelles arrestations dans le cadre de l’opération visant à démanteler le réseau de voleurs à Pétion-Ville. En cavale depuis dimanche, le présumé chef du gang Marc Nally Georges William a été appréhendé lundi après-midi.

«Il s’était réfugié dans une maison à Pèlerin où il s’était caché dans un réservoir », a confirmé le commissaire de police de Pétion-Ville Gospel Monélus. Cinq autres personnes, dont le gardien de maison, ont également été arrêtées. Le commissaire les accuse de complicité avec Marc Nally Georges William qui s’apprêterait à quitter le pays. Il portait son passeport et sa carte de résidence aux Etats-Unis, a indiqué le numéro un des policiers de Pétion-Ville.

Parmi les cinq autres individus arrêtés, Gospel Monélus attire l’attention sur un houngan qui a été appelé en vue de transmettre à Marc Nally Georges William des pouvoirs mystiques qui lui permettraient de s’enfuir sans difficulté. C’est d’ailleurs le hougan qui,  pour sauver sa peau, a montré aux policiers la cachette du très recherché chef de gang, selon le cadre de la police nationale.

Ce nouveau coup de filet porte à dix le nombre d’individus arrêtés dans le cadre de ce dossier.  Des agents de la PNH basés au sous-commissariat de Thomassin avaient pris en filature une DID de couleur blanche immatriculée  AA 32810, qui avait été utilisée dans un cambriolage dans une maison privée dans les hauteurs de Pétion-Ville le 21 novembre dernier.  Quatre personnes, Telfort Marie Pierre, Augustin Gethro, Francès Lifaite et Christelle Montlouis, la femme de Marc Nally Georges William, avaient trouvé leur arrestation. Ils avaient ensuite conduit les policiers dans une maison à Pèlerin 5 où ils ont découvert armes, bijoux et matériels utilisés pour perpétrer les vols à domicile.

« Ils vivent bien et possèdent plusieurs maisons à Laboule et à Pèlerin », a déclaré Gospel Monélus au sujet des bandits qui, ajoute-t-il, opéraient généralement en complicité avec le petit personnel des maisons qu’ils attaquent. Le policier évoque le cas du gardien de la résidence de Philipe Jabon. Tandis que ce dernier était en République dominicaine, les bandits sont entrés chez lui le jour même que sa femme a voyagé, laissant le gardien seul à la maison. « On a retrouvé chez le gardien le plan de la maison avec les endroits indiquant le lieu où se trouvent les objets de valeur », a confirmé Gospel Monélus.

Selon les premiers témoignages de Marc Nally Georges William rapportés par le commissaire de police, seule Telfort Marie Pierre qui est une servante n’aurait d’implication dans le réseau ni n’est au courant de rien. En ce qui concerne sa femme, Christelle Montlouis, qui ne cesse de clamer son innocence, a-t-il confié, c’est elle qui se charge de revendre les objets volés.

Tous les objets volés retrouvés sont pour le moment exposés au commissariat de Pétion-Ville afin de permettre à leurs propriétaires de les identifier. Toutefois, ils ne leur seront pas remis. Ils seront étiquetés et envoyés comme pièces à conviction. Ce n’est qu’après le jugement des personnes arrêtées que les propriétaires de ces objets pourront les récupérer.

Danio Darius

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.