Un groupe de jeunes de la faculté IERAH (Institut d’Études et de Recherches Africaines d’Haïti) a organisé hier jeudi 10 janvier une cérémonie d’hommage à l’auditorium de cette faculté. Lors de cette activité, deux personnalités (Liliane Pierre-Paul et Odette Roy Fombrun) et trois groupes musicaux (Boukman Eksperyans, Tabou Combo et Septentrional) ont été honorés.

“Soyons reconnaissant aux personnes qui nous donnent du bonheur; elles sont les charmants jardiniers par qui nos âmes sont fleuries” , ces mots de l’écrivain Marcel Proust ont inspiré les jeunes de l’IERAH à prendre cette initiative envers des groupes et des gens qui ont bataillé du bec et des ongles pour promouvoir notre culture, éduquer nos enfants et aussi informer et conscientiser les gens.

Dans une salle bien remplie, les gens qui étaient venus assister à cette cérémonie ont beaucoup appris sur ces icônes à travers des documentaires et des textes qui retracent leurs biographies. C’est le cas de Manouche, une jeune femme de 27 ans.

“J’ai appris. Je ne connais pas quel âge avait le groupe Boukman. Je ne savais pas quand Choubou avait intégré Tabou, à cette époque qu’il avait seulement 17 ans. C’est une belle initiative. J’espère que ça va continuer. Il faut apprécier le travail des gens”, lâche Manouche.

Le doyen de la faculté, Marc Désir a félicité ses étudiants. Il a surtout annoncé qu’il souhaite faire de cette date (10 janvier) à IERAH, une journée où l’on honore les gens qui ont tout donné pour le pays. Une façon de les encourager à continuer sur la bonne voie.

Si c’était une journée réservée à ces deux personnages publiques et trois groupes musicaux, ça n’empêchait pas à Atroce du groupe RockFam de répondre à l’invitation des organisateurs.

Dans sa prise de parole, le rappeur a d’abord félicité tous les honorés. Il a surtout suggéré aux étudiants d’amplifier ce travail afin de permettre aux autres jeunes de connaître et de découvrir un peu plus les travaux déjà réalisés par ces icônes nationales.

Sterlin Ulysse, doyen aux affaires académique de la faculté IERAH, Il a surtout parlé de notre chère culture, l’importance de notre musique aux yeux des antillais. M. Sterlin a terminé son discours sur une phrase de conscientisation, en déclarant “Tout moun ki pote drapo nou wo, nou dwe onore yo”.

Rappelons que Yves Joseph dit Fanfan Tibòt avait représenté Tabou Combo; Maestro Doréus Arthur pour le groupe Septentrional; Odette Roy Fombrun par son responsable de communication; le groupe Boukman Eksperyans par une de ses danseuses. Le journaliste Liliane Pierre-Paul était la grande absente de cette cérémonie d’hommage.

Dimitry Charles

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.