Transfert des mercenaires aux Etats-Unis : Le Premier ministre Jean Henry Céant stupéfait, exige des explications à son ministre de la justice

Dans une correspondance en date du 21 février 2019 adressée au ministre de la justice et de la sécurité publique Jean Roudy Aly, le Chef du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) Jean Henry Céant exige le rapport détaillé de toutes les étapes et de tous les documents administratifs qui lui auraient habilité à autoriser la relaxation suivie du transfert des mercenaires.

Le Chef du gouvernement dit apprendre avec beaucoup de stupéfaction le relâchement suivi du transfert vers les États-Unis de ces hommes armés, arrêtés par la Police Nationale d’Haïti, le dimanche 17 février 2019 en possession des armes de guerre qui, à en croire le Premier ministre portent un grave préjudice sur la sécurité nationale du pays.

Rappelons que le Président de la république Jovenel Moïse et le Premier ministre Jean Henry Céant ont affirmé qu’ils n’étaient pas au courant de la relaxation suivie du transfert des mercenaires. Cependant, l’ambassadrice des États-Unis en Haïti Michele J. Sison a déclaré que la libération suivie du transfert ont été possible grâce à la collaboration du ministre de la Justice.

Francky Belfort

Auteur : Francky Belfort

Belfort Francky rédacteur et Secrétaire de redaction de l'agence presslakay.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.