Tour d’horizon : Petrocaribe: Le Juge instructeur pourrait se retirer du dossier

 

Tous les jours l’agence en ligne Presslakay a le plaisir de faire avec vous le Tour d’horizon,dans le but de vous informer sur les points forts de l’actualité.En voici quelques informations pour ce jeudi 10 mai 2018.

 

 

  • Petrocaribe: Le Juge instructeur pourrait se retirer du dossier :

 


Le Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince, Me Clamé Ocmane Daméus aurait demandé au juge Pierre Paul qui travaille sur le dossier des plaintes reçues dans l’affaire PetroCaribe de se déclarer incompétent pour inscrire un dossier déjà saisi par la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif, CSC/CA .Une demande vivement dénoncée par André Michel l’avocat représentant plusieurs plaignants. Rappelons qu’une cinquantaine de plaintes ont été déposées devant les tribunaux concernant l’utilisation des fonds PétroCaribe.

 

 

  • Les syndicalistes des transports en commun annoncent la couleur

 

 

L’ajustement des prix des produits pétroliers prévu le mois de juin fait déjà des remous. Des syndicalistes dans le secteur des transports sont déjà montés au créneau pour annoncer la couleur. « Les syndicalistes ont écouté avec consternation l’annonce du gouvernement d’augmenter les prix des produits pétroliers à partir du mois de juin », a déclaré Jacques Anderson Desroches. Il considère les chiffres avancés concernant les manques à gagner de l’Etat haïtien à cause de la subvention des produits pétroliers comme des « alibis ».

 

 

  • Haïti-Politique: L’interpellation du Premier ministre Lafontant encore dans l’impasse !

 

 

La séance tenue, le mardi 8 mai, à la Chambre basse, a encore mis dos à dos les députés, lesquels n’arrivent toujours pas à trouver une date pour l’interpellation du chef du gouvernement. Les députés interpellateurs (16) au total, qui constatent leur projet encore dans l’impasse, ont la sensation d’avoir jeté une pierre dans l’océan.

 


  • Haiti -Economie : Vers une augmentation des prix de l’essence à la pompe.


    Le ministre de l’économie et des finances, Jude Alex Patrick Salomon, a confirmé ce mardi, les informations selon lesquelles, un ajustement des prix de l’essence à la pompe est imminent. Depuis mai 2017, le gallon de gazoline se vend à 224 gourdes, le Gasoil 179 et le kérosène 173.

    Ce que redoute la plupart des agents économiques haïtiens  est sur le point de devenir une réalité. Le ministre de l’économie et des finances, Jude Alex Patrick Salomon, a confirmé ce mardi, que les prix des produits pétroliers allaient bientôt être ajustés à la hausse à la pompe.

 

 

  • Haïti-Droits humains : Le RNDDH attire l’attention sur les centres de rétention et de détention

 

 

Dans un rapport publié lundi le réseau national de défense des droits humains(RNDDH) attire l’attention des autorités judiciaires et l’institution policière sur le mauvais fonctionnement des centres de rétention et de détention dans le pays. Ce document prend en compte également les conditions de travail des policiers durant la période de janvier à mars 2018.

Au cours de cette période, le RNDDH a visité 21 commissariats et sous-commissariats. “A plusieurs égards le fonctionnement de ces institutions s’est révélé alarmant” écrit les rapporteurs de l’organisation de droits humains. Ce rapport souligne que ces visites de monitoring ont permis au RNDDH de se pencher également sur les conditions de travail des policiers.

 

 

  • Colombie: reprise des pourparlers de paix avec l’ELN jeudi à Cuba

 

 

Les pourparlers de paix avec la guérilla colombienne de l’ELN reprendront jeudi à Cuba, mais le président Juan Manuel Santos a écarté la possibilité de signer un accord avant la fin de son mandat en août.

 

 

  • Journée d’étude sur les risques sismiques au Cap-Haïtien: entre devoir de mémoire et travail de sensibilisation

 

 

176 ans depuis que la terre avait tremblé au Cap-Haïtien. Pourtant cette date serait presque passée inaperçue pour les capois-es si ce n’était la journée d’étude sur les risques sismiques réalisée au sein de la faculté de Droit du Cap. Cette Initiative de l’Observatoire transdisciplinaire pour l’aménagement et le développement des territoires (OTRADT) appuyée par l’Université d’État d’Haïti, Jesca Solutions, la Société haïtienne d’Histoire, de Géographie et de Géologie ainsi que la Société capoise d’Histoire et de la Protection du patrimoine s’est déroulée sur le thème : « Risques sismiques : où en sommes-nous ? »

 

 

BRUTUS Robenson

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.