Publicités
Richmond Johnson 20 décembre 2019

La prison civile de la commune de Hinche a connu une journée de panique mercredi dernier avec la prise d’otage de deux agents de la Police Nationale d’Haïti par des détenus armés qui réclamaient de meilleures conditions de vie.

Si les prisonniers ont dû faire l’usage des armes à feu dans l’enceinte d’une cellule de la prison civile de Hinche, les responsables de la PNH ont tout fait pour essayer de les neutraliser et les forcer à libérer les deux agents pris en otage pendant plusieurs heures.

Après la libération de l’inspecteur, la police nationale par l’entremise de son porte-parole Michel-Ange Louis-Jeune, a annoncé l’ouverture d’une enquête pour pouvoir identifier ceux qui auraient facilité aux détenus d’avoir accès à des armes à l’intérieur d’une cellule de prison.

“La Police Nationale d’Haïti a ouvert une enquête pour identifier les gens qui ont facilité aux détenus d’avoir des armes à l’intérieur de la prison civile de Hinche. Et les auteurs de cet acte seront punis.”, a déclaré Michel-Ange Louis-Jeune.

Après plusieurs heures de négociations, les prisonniers ont fini par remettre des armes aux autorités policières et libérer les deux agents pris en otage.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils