Des blindés évacués sur des civières, entre défaut de fabrication et la mauvaise marchandise ?

Publicités

Des agents d’unités spécialisées, appuyées par les nouveaux blindés récemment acquis par la PNH, ont été repoussés par les bandits du gang «5 secondes » opérant à Village de Dieu. Plusieurs blindés ont subis de sérieux dommages devant les arsenaux des bandits du village réputé dangereux.

Sur des images circulé sur les réseaux sociaux, on pouvait constater les pneus de plusieurs blindés ont été crevés. Sur certains de ces blindés, reçus en grande pompe par le président Jovenel Moïse, le Premier ministre Jean Michel Lapin et d’autres chefs, le vendredi 21 février dernier, il y a plusieurs impacts de balles. Des projectiles ont pénétré certaines parties de ces véhicules, peut-on constater sur des photos.

Les faits provoquent la colère des citoyens

Sur la toile c’était l’émoi, du citoyen lambda aux plus avisés. Les commentaires ont été pour la plupart les plus hilarants que des autres.

” Yo deblende, blende yo, lapolis pran nan mato… ” , sont parmi des commentaires postés par des internautes qui passent en dérision les dirigeants qui ont vanté la qualité de ces cylindrées.

Niveau de blindage, que faut-il retenir ?

Les informations collectées par l’agence Presslakay évoquent plusieurs niveaux de blindages sont à considérés. Une source confie à l’agence que les véhicules récemment recues par la PNH ont reçu un niveau de blindage léger.

Opération a village de Dieu: 5 interpellations, 0 blessés dans les deux camps

La police nationale a ratissé pendant plusieurs heures les retranchements de plusieurs gangs qui opèrent au Village de Dieu, au bicentenaire. Plusieurs unités ont été mobilisés pour mener cette opération.

0 morts ni dans les camps de la PNH et ceux des bandits, 5 interpellations ont eu lieu, selon le premier bilan de l’opération. 23 gangs armés défient encore les agents de l’ordre au niveau de Port-au-Prince et le reste du pays.

Publicités