Politique : l’Administration du Sénat contrainte d’abandonner le Bicentenaire pour cause d’insécurité

Publicités

Face à l’insécurité qui règne au Boulevard Harry Truman ( Bicentenaire) où est logé plusieurs institutions étatiques, le Président du Sénat, Carl Murat Cantave, avec l’accord de ses collègues, a entrepris des démarches pour déloger l’administration du Sénat de la république.

Quinze mille (15,000) dollars sont nécessaires pour arriver à la matérialisation de cette idée qui est pour le moment à l’étude à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif, à en croire l’élu de l’Artibonite qui intervenait ce vendredi 29 novembre 2019 sur les ondes de Caraïbes FM.

Depuis environ deux mois la situation est corsée, au Bicentenaire. Policiers et bandits armés s’affrontent à longueur de journée. il n’y a pas de coordination dans les actes de l’administration du Sénat. Les dossiers ne peuvent être traités. Le Président, le Questur, le secrétariat général et la comptabilité gèrent des dossiers chacun de leur côté, dans leur maison privée, a expliqué Carl Murat Cantave pour justifier sa démarche.

Aussi, face à cette situation nous avons décidé de déloger l’administration, a t-il déclaré. Arguant qu’en tant que Président du grand corps, il est responsable de la sécurité des vies et des biens de chaque Sénateur et de chaque employé .

Trois bureaux à hauteur de 2500 dollars par mois chacun pour une durée de deux mois sont envisagés pour reloger la Questure, le Président, l’administration, la comptabilité et le secrétariat général. Un dépôt de garantie de 7,500 dollars remboursable au trésor public est aussi réclamé.

Plusieurs institutions publiques comme la DDO de l’éducation, le BMPAD auraient déjà abandonné le boulevard Harry Truman pour cause d’insécurité, d’autres envisagent de suivre la même trace.

Francky Belfort

Publicités