Publicités
Richmond Johnson 13 juin 2019

“Jovenel Moïse se vòlè li pa dwe antre nan akademi an” c’est par ces cris que des manifestants ont été massés devant la barrière principale de l’académie de police ce mercredi lors de la célébration du 24e anniversaire de la Police Nationale d’Haïti pour exiger une nouvelle fois, la démission de Jovenel Moïse, présent dans l’enceinte de l’école de police.

À l’appel de Mme Magalie Habitant militant du PHTK, un petit groupe d’individus qui réclame d’être supporters du président Jovenel Moïse a été présent près du bâtiment de l’académie de police en signe de solidarité et de soutien au chef de l’État qui fait l’objet des accusations des actes de corruption et de détournements de fonds par le deuxième rapport de la CSC/CA.

Dans le but d’intimider le président de la république qui s’apprêtait à prononcer son discours de circonstance, les manifestants ont été marqués par leurs présences devant les logis de l’académie de police en empêchant sous la haute pression au premier citoyen de la nation de passer par la barrière principale pour quitter l’espace. Tout allait transformer en une rude mouvement de protestation et en catastrophe, Jovenel Moïse a dû laisser l’enceinte de l’académie selon la Radio Métropole par la petite porte en évitant d’essuyer l’affront des protestataires. Et pour cause, le cortège qui assure le déplacement du chef de l’État, a failli heurter où un Nissan Patrol était passé tout près de chavirer. Ce qui avait provoqué une situation de panique sur la route des frères où certaines personnes ont été empêchées de vaquer librement.

Réagissant aux micros des journalistes, les manifestants ont déclenché des propos affreux à l’encontre du président Jovenel Moïse qu’ils ne cessent de réclamer sa démission et de se mettre à disposition de la justice. << Jovenel Moïse se vòlè, li se yon gwo visye, li pa gen dwa poul antre nan lekòl polis la paske li vòlè twòp e nou pa rekonèt li tou kòm prezidan nou nan peyi a. >> . Ont-ils déclaré en ajoutant pour dire que le président n’a pas de honte s’il a pris la parole au nom du peuple haïtien ce mercredi. Ils ont promis d’intensifier leur mouvement de protestation pour contraindre définitivement à l’ancien PDG de L’AGRITRANS de plier son tablier.

Lors de son allocution, l’élu du PHTK a nié toutes les accusations portées contre lui au dossier du gaspillage des fonds du programme petrocaribe et il a réaffirmé d’emblée sa position de poursuivre son mandat quinquennal obtenu de la volonté dit-il, du peuple haïtien qui l’avait voté aux élections. Le président que vous avez choisi n’est pas impliqué dans la corruption et il n’impliquera jamais dans la corruption affirme-t-il, pour rejeter le rapport de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif.

Les manifestants devraient encore patienter où continuer de mobiliser pour voir un jour, Jovenel Moïse, décrié par la majorité de la population haïtienne, de remettre sa démission.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils