Hits: 0

 

Crée par Lora Dicarlo, une entreprise spécialisée dans les technologies du sexe, Osé est un sextoy féminin qui simulent les sensations du corps. Notamment : bouche, langue, et doigts chez les humains. Alors qu’il avait été sélectionné parmi les lauréats du CES 2019 dans la catégorie robotiques et drones, le prix accordé aux créatrices de ce sextoy féminin leur a été retiré un mois plus tard.

Cet objet sexuel qualifié d’obscène, un mois après qu’il a été récompensé par la CTA, est une marque de Lora Dicarlo. Il imite les sensations que l’on pourrait avoir pendant un rapport à deux et promet des orgasmes mixtes. C’est-à-dire vaginal et clitoridien en même temps. Sans avoir à utiliser les mains. Lit-on sur le site de l’entreprise Lora Dicarlo.

Pour justifier cette décision, la CTA qui est l’organisateur de cet événement, a qualifié cette innovation d’immorale, indécente. Elle considère que le sextoy ne respecte pas les conditions générales du prix. Il s’est donné pour devoir de disqualifier toute participation qui ne respecte pas le règlement officiel.

En réaction, les fabricantes de leurs côtés ont jugé cette décision sexiste. Selon la fondatrice de l’entreprise, Lora Haddock, d’autres sextoys destinés aux hommes avaient remporté des prix semblables. Ils n’ont pas subi le même sort. Il semblerait qu’on applique les règles en fonction du genre. Rapporte Vl média.

Par ailleurs, ce jouet sexuel baptisé « Osé » qui facilite l’accès au plaisir, convient à tous les corps concernés. De fait, si quelqu’un s’intéresse à Osé, il devra attendre la date retenue pour le lancement. Sois le troisième trimestre 2019. Pour ceux qui n’habitent pas aux États-Unis, ils pourront faire importer le produit. En attendant, mettez de coté 250 à 300€ pour vous procurer d’Osé.

 

Jessica Nazaire

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.