Publicités
Peterson Chéry 1 mai 2020

Le President de la Fédération Haïtienne de football est pointé du doigt dans un scandale sexuel. Il aurait abusé sexuellement plusieurs jeunes filles dans le centre FIFA Goal situé dans la commune de Croix-des-bouquets. Révélation faite par le journal Britannique The Guardian après une enquête qui s’est échelonnée sur plusieurs mois. 

 

L’enquête a été menée par deux journalistes qui ont suivis le dossier pendant une longue période. Les éléments soulignent que les évènements se seraient produits durant ces dernières années. Yves Jean-Bart dit aurait utilisé son influence pour abuser plusieurs joueuses.

« Il y a une dame qui travaille là-bas qui fait pression sur les filles pour avoir des relations sexuelles avec Dadou » rapporte une victime présumée.

Elle explique que, si Jean-Bart trouve une fille jolie et attirante, il utilise la dame. La mission de cette dernière serait de faire comprendre à la fille qu’elle va être expulsée du Centre et que la solution est entre les mains du président. « À ce moment, la jeune fille n’a pas d’autre choix que de supporter les abus sexuels » regrette-elle.

The Guardian, citant des sources en Haïti, souligne que Jean Bart aurait forcé plusieurs joueuses à couché avec lui dont une d’entre elle a été forcée d’avorter.

Sous peine d’être expulser du centre, plusieurs joueuses n’ont jamais brisé leur silence.

Yves Jean-Bart assure sa défense 

Le patron de la FHF Yves Jean-Bart rejette les accusations qu’il considère comme des manœuvres pour déstabiliser la fédération, sa personne et sa famille.

« Je n’encouragerais pas de telles pratiques dans le football haïtien, encore moins dans le centre qui est sous ma responsabilité. S’il y avait de tels cas, j’encouragerais les victimes à porter plainte auprès de la fédération et des autorités judiciaires du pays. Nous sommes prêts, au niveau de la fédération, à les soutenir » préconise l’accusé.

Yves Jean-Bart trône à la tête de la fédération depuis 2000. Il brigue cette année son sixième mandat. La justice aurait-elle les coudées franches pour faire jaillir la lumière ?

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils