En voyant le titre du texte, il se peut que vous fassiez pas mal de réflexions… Mais allons-nous voir dans ce texte qui est Satan et si Satan est toujours vraiment Satan là où il est souvent mentionné.

L’être le plus malheureux, le plus jugé, le plus condamné, le plus expulsé; l’être avec qui personne ne souhaite ressembler, le synonyme de la noirceur, la désignation du mal, le malchanceux, Satan. Il a été créé, il est un crétin, un coupable, l’auteur du mal, un traite, le roi des ténèbres, symbole de la laideur et de la saleté pour certains. Pour d’autres, il est un bon papa, le fruit de l’imagination, un protecteur, un chemin court vers la prospérité, le roi de la vengeance rapide, un être à double tranchant car pour eux, il donne d’abord et prend ensuite l’âme à qui il a fait des dons. En tout cas, peu importe leurs opinions, je vous rassure que l’être décrit est. Mais il est un malchanceux, un accusé innocent parfois. Je voudrais que vous compreniez que parfois le soi-disant Satan n’est pas Satan et n’est autre que nous mêmes, nos erreurs, nos incompréhensions, nos ignorances, nos négligences … Ce qui traduit que parfois, nous faisons mention et nous accusons ce nom inutilement ; ce qui veut dire que Satan n’est pas toujours Satan là nous le mentionnons toujours.



“Un malade ambulant qui est mort subitement sans avoir su s’il y avait une maladie qui se développait en lui.” Absolument à cette nouvelle, beaucoup n’hésiteront à dire que ça vient de Satan le Diable et que c’est Satan qui l’a mangé ou qui l’a tué. Voyez, ce que l’on appelle Satan n’est pas toujours Satan car dans ce cas le Satan mentionné n’est autre qu’une maladie.

“Dans votre travail, vous êtes stoppé et renvoyé soit par manque de disciplines ou de compétences quelconque.” Certains des gens qui vont apprendre cette nouvelle diront que c’est Satan qui a fait ça et Dieu n’aurait jamais fait vous révoquer. Le Satan mentionné ici n’est autre qu’un manque de principes et de savoirs.



“Une mère qui cuisine, laisse son bébé à la cuisine à coté d’elle; par manque de surveillance, le bébé plonge dans la chaudière, brûlé et tué par le brouillon.” Que diront beaucoup ? Ils diront clairement que c’est un sacrifice. C’est une mort satanique. Pourtant, ce n’est que de la négligence de la mère. Voyez, Satan est souffrant de tous les maux.


Ne dites pas qu’à cause que vous n’avez pas réussi et gagné un concours par exemple que cela vient de Satan. Cela pourrait bel et bien venir de Dieu car votre échec pourrait être une bénédiction de demain que vous ne voyez qu’en tant que “malédiction” d’aujourd’hui. Parfois, le Satan mentionné n’est que l’acte et l’oeuvre de Dieu mal compris. De même que parfois, Dieu mentionné dans certain contexte n’est autre que Satan.



En tout cas, je ne souhaiterais en aucun sens ressembler à Satan car il est trop souffrant, trop discriminé, condamné et trop préjugé… Et même si Satan n’est pas toujours vraiment Satan, nous le clouons dans nos têtes. Moi, je suis l’homme le plus béni, le plus heureux de toute la terre car tout ce qui m’arrive n’est autre que bénédiction. Car pour moi, la bénédiction n’est que la façon dont on conçoit ce qui nous arrive. Car une personne pourra trouver un travail où elle va être payée très chère et pourtant quelques jours plus tard, elle mourra ou aura une vie malheureuse à cause de son travail. Cependant, une autre moins payée pourra avoir une vie longue et heureuse. La bénédiction ou la malédiction n’est pas ce qui nous est arrivé mais comment nous prenons ce qui vous est arrivé.



SULLY JÉVELT

Publicités

Une pensée sur “SATAN LE DIABLE”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.