Lors d’une marche pacifique organisée ce mercredi à Moscou, capitale de la Russie pour protester contre les abus policiers et surtout l’arrestation du journaliste d’investigation Ivan Golounov, accusé injustement de trafic de drogue, au moins 400 manifestants de tendances différentes ont été appréhendés par la police locale à Moscou dont le militant et l’opposant politique Alexeï Navalny.

Selon les informations fournies par l’ONG OVD-Info, spécialisée dans le suivi des arrestations en Russie, environ d’un millier de personnes ont gagné les rues de Moscou ce mercredi pour exiger la libération immédiate du journaliste qui de leur avis, a été arrêté de manière illégale et aussi pour protester contre les abus subis par les policiers russes dans l’exercice de ses fonctions.

Pour les médias russes qui ont relayé les informations, pour rétorquer à ces manifestants lors de l’organisation de cette marche pacifique, les policiers présents sur place ont fait usage excessifs avec des arrestations musclées. Mais une fois le rassemblement est démarré, les forces de l’ordre ont dû intervenir pour les empêcher en raison du fait qu’ils n’ont pas reçu l’autorisation officielle de la mairie de Moscou pour organiser une telle marche selon une note de la municipalité Moscovite.

D’une seule voix, ils ont dénoncé ardemment l’arrestation du journaliste qui de leur avis, est une démarche visant disent-ils à souscrire la liberté d’expression en Russie.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.