Publicités
Robinson Jerome 16 juin 2018

La Seleçao n’a pas perdu lors de son entrée en lice en Coupe du Monde depuis 1934 de son côté la Suisse pourra s’appuyer sur le bon souvenir d’Afrique du Sud 2010.

 

La toute nouvelle Rostov Arena va servir de cadre au deuxième match du Groupe E de la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018. Celui-ci opposera l’un des grands favoris pour le titre, le Brésil, à la Suisse, seule sélection de l’histoire à avoir battu le futur vainqueur d’une édition lors de son premier match.

 

Il marquera également les retrouvailles des Brésiliens avec la Coupe du Monde après le traumatisme de 2014, qu’ils ont mis deux ans à encaisser. Au milieu de l’année 2016, l’arrivée de Tite sur le banc de touche a apporté sérénité et sagesse à l’équipe . En procédant aux ajustements nécessaires et en faisant confiance à de nouvelles têtes, l’ancien entraîneur des Corinthians a fait du Brésil le premier pays qualifié pour cette édition 2018. C’est ainsi que les quintuples champions du monde se présentent en Russie avec seulement six joueurs possédant une expérience mondialiste, comme il y a quatre ans.

 

Le Brésil sera opposé à une équipe très hermétique, qui n’a perdu qu’un seul match depuis début 2016 et n’a été éliminée de l’Euro 2016 qu’aux tirs au but. Même si elle a dû passer par les barrages pour décrocher son laissez-passer, la Nati a réalisé une excellente campagne qualificative dans la zone Europe. De plus, on la sait capable de faire des misères à un candidat au titre pour son premier match. Souvenez-vous, en 2010 en Afrique du Sud, elle avait battu l’Espagne, qui était ensuite allée décrocher sa première étoile.

La Seleção s’attend à affronter une équipe qui laissera très peu d’espaces. Il s’agira donc pour elle de faire preuve de patience, alors même qu’une première rencontre en Coupe du Monde apporte souvent son lot de nervosité. Tite pourrait associer Neymar à Gabriel Jesus, Coutinho et Willian. Ensemble, ces quatre hommes apporteront créativité, maîtrise du ballon, mobilité et finition à leur équipe dans une mission qui consistera à transpercer.

 

C’est avec un mélange de respect et de confiance que la Suisse aborde cette confrontation. Les récents matches amicaux face à l’Espagne 1:1 et au Japon 2:0 ont été riches en enseignements pour le sélectionneur, Vladimir Petkovic. Solides, les Suisses sont conscients qu’ils ont un coup à jouer, à condition d’être dans un bon jour. La très courte défaite face à l’Argentine en huitièmes de finale de Brésil 2014 peut servir de référence dans l’optique de ce défi face à un autre géant sud-américain.

 

Le saviez-vous ? Que e Brésil s’est imposé lors de 16 de ses 20 entrées en lice en Coupe du Monde. Fait étonnant, ses deux seules défaites inaugurales remontent aux deux premières éditions, à l’époque où la sélection jouait encore en blanc 2:1 contre la Yougoslavie à Uruguay 1930 et 3:1 contre l’Espagne à Italie 1934.

 

Et les Compositions d’équipe possibles pour le match de demain.

 

Brésil : Alisson ; Danilo, Thiago Silva, Miranda, Marcelo ; Casemiro, Paulinho, Philippe Coutinho ; Willian, Gabriel Jesus, Neymar.

Suisse : Sommer ; Lichtsteiner, Schaer, Akanji, Rodriguez ; Behrami, Xhaka ; Shaqiri, Dzemaili, Zuber ; Seferovic.

Par Robinson, JEROME

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils