Publicités
Richmond Johnson 10 février 2020
CP: page Facebook Clarens Renois

Alors que le président Jovenel Moïse a parlé dans les colonnes d’un média étranger de la nécessité de procéder à des reformes constitutionnelles pour donner plus de pouvoir à la présidence, le leader du parti politique Unir, Jean Clarens Renois, s’est montré préoccuper par les velléités du chef de l’État haïtien de changer la constitution haïtienne.

Intervenu au micro de la Radio Vision 2000 ce dimanche, l’ancien journaliste de Radio Métropole devenu leader politique aujourd’hui, a exprimé ses inquiétudes par rapport à la façon dont le président Jovenel Moïse aurait voulu modifier la constitution pour renforcer le pouvoir de la présidence. Selon Clarens Renois, cette volonté exprimée par le premier citoyen haïtien donne l’impression que le pays retournerait à la dictature.

“Si on essaie de questionner tous les haïtiens en général sur la constitution de 1987, on y voir dans leur esprit l’approbation pour procéder à des éventuels changements. Mais la façon dont le président Jovenel Moïse a parlé du changement de la charte a donné le risque d’un possible retour à la dictature. Le changement de la constitution doit passer inévitablement par un accord politique entre les différents secteurs de la vie nationale. Le pays en général doit-être au courant des éventuels changements pour voir est-ce qu’ils sont nécessaires.” A avancé le professeur Jean Clarens Renois.

Contrairement au président Jovenel Moïse qui a voulu changer la constitution par voie référendaire, Jean Clarens Renois a déclaré que la charte du 29 mars 1987 a précisé les moyens qu’on devrait utiliser pour procéder à des éventuels changements.

“La constitution de 1987 a écarté toutes les possibilités de procéder à des changements par voie référendaire. Le pays doit craindre l’annonce du président visant à renforcer les pouvoirs de la présidence où le pays pourrait retourner à une sphère dictatoriale.”, poursuit le coordonnateur national du parti politique Unir.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils