L’Electricité d’Haïti (EDH) a organisé une journée portes ouvertes, le mercredi 10 avril 2019, dans le central de Peligre situé dans le plateau central, pour s’expliquer sur le mécanisme de production du courant et la rareté constatée depuis plusieurs mois.

<< Cette journée de portes ouvertes s’inscrit dans une dynamique de proximité avec le public, dans le but de montrer les infrastructures majeurs du système de production électrique >> a fait savoir le Directeur général de l’institution Hervé Pierre-Louis. Qui reconnaît cependant, qu’il y a une baisse dans la production depuis quelques mois, en dépit dit-il, de la capacité de production de 54 mégawatts du central Peligre, vieux de 70 ans.

Hervé Pierre-Louis précise que cette rareté constatée au niveau de la zone métropolitaine de Port-au-Prince est dûe à une baisse dans la production. Cela s’explique par rapport au fait qu’il y a un problème de l’eau dû à la saison sèche. Avec la saison pluvieuse qui va bientôt arriver, j’espère que le problème sera résolu et la production sera augmentée, rassure Hervé Pierre-Louis.

Outre le central Peligre qui alimente la zone métropolitaine, l’EDH possède également des usines électrique qui fonctionnent avec le combustible a fait remarquer le patron de l’EDH. Il se plaint par ailleurs, de la rupture en approvisionnement des produits pétroliers dans le pays qui a affecté la production des usines.

Pour sa part, la Directrice commerciale de l’institution Sonie Metellus a fait le point autour de la catégorie des clients, divisés en trois types, clients industriels, commerciaux et résidentiels. Seulement 66 mille clients sur 128 mille attendus, ont honoré leur dette à l’EDH une fois pendant six mois soit de octobre 2018 à mars 2019 alors que 7218 ont payé pendant 2 fois.

Face à ce constat, la directrice commerciale invite les clients à honorer les factures l’échéance inscrite sur le bordereau en vue ajoute t-elle de permettre à l’EDH de renforcer sa capacité à fournir plus d’électricité.

Francky Belfort

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.