Depuis la fin de l’année de 2018, le pays fait face à une rareté récurrente et continue des produits pétroliers faute de l’approvisionnement à temps par l’État haïtien. Certains observateurs ont accusé quelques franges du secteur privé des affaires qui selon eux, seraient à l’origine de ce phénomène grandissant.

Selon quelques informations circulant dans les médias haïtiens et tournées en boucle sur les réseaux sociaux, le consul honoraire d’Italie en Haïti, Shérif Abdallah, de concert avec la compagnie Novum aurait son implication directe dans la manque d’alimentation à temps du marché pétrolier. Pour répondre à ces allégations, lors d’une entrevue accordée à la Radio Métropole et rapportée par le quotidien Le Nouvelliste, Shérif Abdallah a apporté des dementies formelles relatives à cette affaire dans le but d’essayer d’apaiser l’ampleur de la situation.
« Ces informations sont fausses. Je n’ai pas reçu un centime de l’État haïtien ni d’aucune compagnie ayant rapport de loin ou de près à une quelconque transaction pétrolière>> a martelé M. Shérif

Toujours selon lui, il a fait l’usage des produits pétroliers tout simplement pour le besoin de ses véhicules. << Je ne suis pas dans les produits pétroliers et le seul rapprochement avec ces produits est l’essence que j’utilise pour mes véhicules>> a assuré l’homme de 60 ans.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.