Rapport BAFE/FJKL : Le Sénateur Onondieu Louis s’est présenté au cabinet du juge Jean Osner Petit Papa

Publicités

Accusé d’être pris la main dans le sac dans une affaire de corruption, de blanchiment des avoirs par la Fondasyon Je Klere se référant à un rapport du BAFE. Le sénateur du Nord-Ouest, Onondieu Louis s’est volontairement présenté au cabinet d’instruction du juge Jean Osner Petit Papa qui instruit le dossier, hier mercredi 04 septembre 2019.

Voulant que lumière soit faite autour de ce dossier lié à son nom, le Questeur du sénat de la république, accompagné de son avocat a répondu pendant environ 2 hres d’horloge aux questions du juge.

À la sortie, le parlementaire s’est gardé de faire des déclarations à la presse. son défenseur, Reynold Georges, quant à lui, s’en prend à la DCPJ, il a sans langue de bois qualifié de vaste plaisanterie le rapport du BAFE relayé par la FJKL.

<< Il n’y a pas de dossier, c’est un complot visant à mettre le sénateur Onondieu Louis, très populaire du Nord-Ouest, hors d’état de nuire pendant les prochaines élections >> a martelé Reynold Georges. Qui dément que l’élu du Nord-Ouest soit impliqué dans cette affaire de corruption.

L’homme de lois a d’un revers de main, rejeté le rapport du BAFE qui, d’après lui, a été rédigé à des fins politiciennes. Soulignant que les contrats en question ont été signés par le Président du sénat d’alors, Joseph Lambert. Alors que, fait-il remarquer, le nom de Joseph Lambert n’est même pas cité dans le rapport.

Selon ce rapport du Bureau des Affaires Financières et Économiques de la DCPJ, repris par la Fondasyon Je Klere, le sénateur Onondieu Louis, Questeur du sénat, est soupçonné de corruption, d’enrichissement illicite, de blanchiment des avoirs et d’association de malfaiteurs, impliquant même des employés du sénat. Suites aux auditions à la DCPJ des nommés Jimmy Fervil, Anel Nelson et André Auguste arrêtés le 06 août dernier dans une banque commerciale à Pétion Ville.

Francky Belfort
belfort89@yahoo.fr

Publicités