Publicités
Robinson Jerome 3 août 2019

Le peuple Haïtien, en se prononçant massivement en faveur du changement lors de l’élection présidentielle du 16 Décembre 1990, signifiait à la Nation et au Monde son ardent désir de développement économique et de progrès social, son indéfectible attachement aux valeurs de la Démocratie et de la République.
Face à ce qui commence à ressembler au déclin d’Haïti , la Coalition est plus que jamais engagée à poursuivre le combat afin de permettre au peuple de disposer, comme il le souhaite et l’exprime, de Gouvernants démocratiquement choisis par lui, entièrement voués à l’amélioration significative des conditions de vie des Haïtiennes et des Haïtiens, respectant l’État de droit et la démocratie républicaine et ayant un véritable projet de développement économique, social et culturel d’Haïti.

D’élection en élection, le peuple haïtien s’accroupit toujours dans la misère, il arrive quelquefois que, même contre les principes, même contre la liberté, l’égalité et la fraternité, même contre le vote universel, même contre le gouvernement de tous par tous, du fond de ses angoisses, de ses découragements, de ses dénûments, de ses fièvres, de ses détresses, de ses miasmes, de ses ignorances, de ses ténèbres, cette grande désespérée, la canaille, proteste, et que la populace livre bataille au peuple.

Plus de 30 ans plus tard des novices en politique dirigent le pays, sans aucun projet social, économique et culturel pour le pays, de Préval en passant par Martelly jusqu’à Jovenel Moïse toujours le même discours que Haïti va développer, le peuple va trouver sa vitesse de croisière, ils vont trouvé du travail, mais au fond dans leurs têtes pas un projet réel pour le développement qu’ils parlaient.

Malheureusement pour le peuple haïtien, Jovenel Moïse s’est imposé à la tête de notre pays en violation de l’expression des suffrages du peuple Haïtiens lors de l’élection présidentielle du 20 Novembre 2016, avec la complicité des institutions qui avaient en charge la conduite du processus électoral et l’instrumentalisation des forces de sécurité et de défense. Il a été aidé en cela par des compatriotes qui, par fidélité à Joseph Michel Martelly auquel ils étaient convaincus d’être éternellement redevables, s’étaient persuadés que la dévolution monarchique leur permettrait de conserver les positions de confort dans lesquelles ils se trouvaient. Après, ces compatriotes le regrettent tous. Oui, tous.
« JOVENEL MOÏSE N’A JAMAIS ÉTÉ PORTEUR D’AUCUNE AMBITION POUR HAITI ET SON PEUPLE »
Jovenel Moïse n’a jamais été porteur d’aucune ambition pour Haïti et son peuple. Son établissement frauduleux au pouvoir à partir de 2017 a entamé la régression d’Haïti sur le plan politique, économique et social. Notre vivre ensemble a été abimé comme jamais. La cupidité et l’incompétence ont gangréné comme jamais l’appareil d’État. Les conditions d’existence des populations n’ont eu de cesse de se dégrader.
Personnellement, je ne me suis jamais fait aucune illusion quant à la capacité de Jovenel Moïse à incarner ma conception de la fonction présidentielle et encore moins à réaliser les attentes du peuple haïtien. Mais je dois à la vérité de dire que j’avais sous-estimé sa capacité à abimer notre pays, son inaptitude à porter et réaliser le moindre projet de développement. En 7 ans du règne PHTK, Haïti a régressé comme jamais dans son histoire.

Robinson Jerome

Twitter : @robinsonjerome8

Gmail : jeromerobinson64@gmail.com

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils