Tout est fin prêt pour la tenue de la séance en assemblée nationale ce deuxième lundi de janvier 2019 devant consacrer à l’ouverture de la dernière année de la 50è législature et de la première session ordinaire de l’année législative. En tout cas, les risques de boycottage et de tergiversations persistent durant ces dernières 24h, d’ailleurs cette réalité fait partie de la logique pratique parlementaire.

Le bruit courre dans les couloirs du parlement, le conflit ouvert entre le Sénateur Joseph Lambert et le député de la 3ème circonscription de PAP risque de boycotter cette séance en assemblée nationale.

Un constat qui n’inquiète pas le bureau de l’Assemblée nationale qui a déjà pris les dispositions pour convoquer sénateurs et députés ce deuxième lundi de janvier 2019, en séance en assemblée nationale.

Intervenant à la rubrique l’invité du midi sur Télé Caraïbes, en face du présentateur Davidson Saint Fort, le sénateur Antonio Cheramy dit espèrer un parlement plus performant et responsable durant l’année législative 2019. L’élu de l’Ouest souhaite que« les intérêts de la population soit véritablement priorisés dans les débats au parlement pour cette nouvelle année ».

Le sénateur Antonio Cheramy espère que les parlementaires seront plus performants et responsables durant l’année législative 2019.

« Popilasyon an te vote nou pou nou bay rezilta e se la yap tann nou, fòk sitwayen yo santi kòz mizè yo debat nan seyans yo, m pare poum kontinye batay lopinyon pou ane lejislativ sa » soutient le chanteur converti en sénateur de la république.

Faut-il rappeler qu’avec 3,63 milliards de gourdes pour 117 députés pour l’exercice 2017-2018, le pays dépense 31 millions de gourdes par député.

Chacun des 29 sénateurs en fonction coûte au pays plus de 123 millions de gourdes l’an piochées dans les 3.57 milliards de gourdes de son budget.

Alors, que faire d’un Parlement qui coûte cher et qui soit peu productif ?

 

Banacheca Pierre

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.