Publicités
Richmond Johnson 12 février 2020
CP: page Facebook RTVC

En proie à de sérieuses difficultés économiques ces derniers mois, la population haïtienne s’est vue plonger dans une sphère d’insécurité qui n’épargne personne.

Face à cette conjoncture d’insécurité dans laquelle est plongée la république d’Haïti depuis la fin des événements “Pays lock” avec l’enregistrement des actes de kidnapping à répétition, la direction de la Radio Télévision Caraïbes, l’un des medias ayant une large couverture sur le pays menace de boycotter les activités carnavalesques prévues pour les 23, 24 et 25 février dans la capitale haïtienne.

Selon Guerrier Dieusel, l’un des présentateurs du journal premye Okazyon, si rien n’est fait pour freiner le phénomène du Kidnapping qui s’installe définitivement dans le pays particulièrement à Port-au-Prince, la station de la Rue Chavannes n’assurera pas la couverture du carnaval pour lequel plus de 119 millions de gourdes et 3000 policiers ont été mobilisés.

La RTVC vient de s’aligner aux côtés de la Radio Télé Kiskeya qui avait annoncé son intention de bouder les trois jours gras en raison du phénomène de l’insécurité qui bat son plein dans la capitale haïtienne où plus de treize cas de kidnapping ont été recensés lors de la dernière semaine.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils