Protestation policière : Une commission sera créée pour adresser les déshydratas des gardiens de la paix

INCENDIE

Les lignes semblent bouger. Le haut commandement de la Police National semble finalement toucher du mouvement de protestation tenue par des policiers qui sont appelés à protéger les vies et les biens de la population. Il aura fallu une journée de tension de plus, des actes de vandalismes et des destructions de biens pour prendre cette décision. Laquelle : Former une commission qui aura pour mission de s’enquérir des besoins des forces de l’ordre. Ne l’ont-ils pas autant communiqué ce cahier de charge dans les différentes manifestations ?

L’annonce de la création de cette commission a été faite ce vendredi matin par le porte-parole de la PNH, Garry Desrosiers. Cette commission sera constituée de policiers issus des différentes unités de l’institution. La commission évaluera aussi les dégâts enregistrés lors des dernières mobilisations des agents de l’ordre assimilable au temps des pays « Lock ».

Le mouvement de protestation s’intensifie avec la révocation de 5 de leurs frères d’armes qui sont limogés pour destruction de bien public, tentative d’assassinat entre autres. Ils sont aussi passible de poursuite pénale a expliqué le ministre de la justice.

Mardi soir, les policiers très remonté ont incendiés plusieurs chars allégoriques prédisposés au stade Sylvio Cator. Le carnaval ce sera dans moins de 3 jours. Les festivités sont aujourd’hui menacées par la colère de ces policiers qui réclament de meilleures conditions de travail.

 

Auteur : Peterson Chéry

Journaliste de formation, leader communautaire et responsable de communication de Global Potential. Prix Philippe Chaffanjon du reportage multimédia en 2018 à Paris. Directeur de l'information de l'agence presslakay

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.