Déposé aux deux souches du parlement haïtien par le Ministre de l’Économie et des Finances publiques Ronald Décembre à la fin de l’année dernière, le projet budget de l’exercice fiscal 2018-2019 est pour le moment à l’étude au niveau du sénat de la République depuis le début de la nouvelle année. Pour cela, les différents ministres responsables des ministères respectifs ont été invités par les commissaires de la commission de l’économie et des finances au niveau du sénat de République pour défendre l’enveloppe budgétaire sollicitée et accordée.

Le vendredi 11 janvier dernier, la Ministre de la Santé Publique et de la Population était invitée à se rendre par devant la commission de l’économie et des finances du grand corps dans le but d’échanger et de discuter en profondeur sur les différents problèmes de son ministère et de l’enveloppe budgétaire accordée à cette frange importante de la population. Selon le projet de budget pour l’année fiscale 2018-2019, 12 milliards 135 millions 873 milles 223 gourdes ont été octroyés au ministère de la santé et de la population ce qui signifie 7% du montant total contre 21 milliards 673 millions 686 mille 726 envisagés et sollicités en conseil des ministres par la titulaire du MSPP.

Réagissant après la tenue de cette rencontre avec la commission de l’économie et des finances de la chambre haute, la ministre Mme Marie Greta Roy Clément s’est montrée insatisfaite de l’enveloppe budgétaire mis à la disposition de son ministère dans le projet de budget malgré les difficultés constatées par l’État central. Selon elle, si les 12.5% du montant total du projet de budget ont été accordés à son ministère, elle parviendrait à résoudre certains problèmes criants du MSPP et espérer d’atteindre le niveau de l’organisation Mondiale de la Santé (OMS) en terme de budget de santé dans la région.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.