Publicités
Richmond Johnson 5 septembre 2019

Décidément, l’année 2019 semble une année noire pour les haïtiens non éligibles sur le territoire dominicain. Les autorités migratoires dominicaines informent cette semaine, avoir procédé aux déportations de 1.720 ressortissants haïtiens vivant en situation irrégulière sur l’autre bout du l’île.

Après avoir mené des opérations de contrôle dans plusieurs villes de province avec les supports de la Police locale et surtout les militaires durant une période de huit jours, la Direction Générale de Migration annonce avoir appréhendé 2.214 ressortissants haïtiens. Suite aux différents contrôle des documents, 1.720 d’entre-eux ont été conduits aux différentes lignes frontalières (Dajabón et Elías Piña) reliant les deux pays pour être rapatriés en Haïti.

Suite à cette vaste opération de déportation des migrants illégaux haïtiens, les responsables migratoires dominicains annoncent qu’ils déploieront tous les efforts nécessaires pour maintenir cette campagne visant à appréhender tous les migrants illégaux de n’importe quel pays d’origine vivant en situation irrégulière sur le territoire dominicain tout en promettant de respecter les lois relatives à la dignité et aux droits fondamentaux des migrants.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils