Publicités
Pierre Kevin 8 septembre 2018

 

Aujourd’hui, nous avons une société haïtienne où les gens s’investissent plus dans les boîtes de nuit, dans le matraquage publicitaire pour l’alcool et la cigarette, au lieu de construire des bibliothèques, des librairies, des centres de recherches intellectuelles.


La Plupart des fumeurs perdent des heures innombrables pendant leur carrière de fumeur pour trouver une réponse satisfaisante à cette question difficile.

Pourquoi je fume…?

 

Typiquement, les réponses auxquelles ils viennent, sont qu’ils fument parce qu’ils ne sont pas heureux, insatisfaits, nerveux, ennuyés, anxieux, seuls, fatigués ou juste frustrés sans cigarettes.
D’autres raisons souvent mentionnées sont que les cigarettes les gardent minces, les aident à réfléchir, ou qu’ils sont plus sociables quand ils fument. Certains clament qu’ils fument pour célébrer les moments joyeux de l’existence.

Les fumeurs en particulier, et l’opinion publique de manière générale, ont une connaissance assez vague des effets nuisibles du tabac sur la santé : cancers de poumons, baisse de la capacité physique, etcétéra.

 

Pour en savoir davantage nous avons rencontré le Dr Guy Benson Foite, diplômé de la faculté de médecine et De pharmacie,

Selon ce spécialiste, la cigarette n’a aucun avantage, elle n’a que des dégâts.

 

« Si vous voyez la photo du corps du fumeur, vous verrez que la consommation de la cigarette touche tout l’organisme. La nicotine va passer par le sang pour aller toucher le cerveau, il y aura des atteintes au niveau de la bouche, de la langue, des gencives, des dents, de la gorge», relève-t-il d’emblée. A ces troubles s’ajoutent une atteinte de l’arbre respiratoire qui produit des bronchites chroniques, l’emphysème pulmonaire qui limite l’intéressé dans l’effort et, plus grave, des cancers broncho-pulmonaires. Les reins, la peau peuvent également faire l’objet de cancers, les accidents vasculaires-cérébraux, l’incapacité sexuelle, des problèmes de fertilité chez les femmes « fumeuses », de faibles poids à la naissance des nourrissons dont les mères fument ; constituent la longue liste des dommages causés par le tabac».

 

Chez les jeunes, le spécialiste estime que fumer est pire parce que les poumons, l’appareil respiratoire sont en pleine maturation, et par conséquent fumer joue négativement sur son développement normal.

 

C’est une puissante addiction à la fois physique et psychologique, qui crée de nombreuses croyances irrationnelles qui sont des mécanismes de défense afin de perpétuer le comportement fumeur.

À rappeler ,de la cigarette à la drogue, il n’y a qu’un pas .

 

Pierre Kevin

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils