Publicités
Richmond Johnson 18 novembre 2018

Questionné autour du choix du chef de l’État de ne pas se rendre dans la deuxième ville du pays ce dimanche 18 novembre pour la commémoration du 215e anniversaire de la bataille de vertière, le président de l’assemblée nationale, Joseph Lambert, juge astucieuse et intelligente la décision du locataire du palais national. Pour appuyer la décision du chef de l’État, il a pris en exemple René Garcia Préval, qui, selon lui, ne s’était jamais rendu au Cap-Haïtien le 18 novembre pour prononcer son discours.

Questionné autour du dossier Moïse Jean Charles accusé d’avoir profané le drapeau, selon l’élu du Sud-Est, s’il était président de la république, il n’aurait jamais autorisé à arrêter Moïse Jean-Charles dans un tel contexte sociopolitique.

Il a profité d’apporter un démenti formel sous les ondes de la radio Méga concernant des rumeurs faisant croire que sa machine aurait subit une attaque au niveau du Champs-de-Mars ce dimanche après l’offrande florale du président de la république Jovenel Moïse à MUPANAH.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils