Pour bloquer la séance, Sinal Bertrand s’est autoproclamé président de l’assemblée nationale

 

Scène inédite et surréaliste au parlement haïtien ce mercredi, quatre députés de l’opposition ont tenté d’empêcher la tenue de la séance en assemblée nationale programmée pour 11h du matin qui devrait servir à la fermeture de la session extraordinaire et de l’ouverture de la deuxième et dernière session ordinaire de la quatrième année législative qui n’a pas pu être organisée le 10 juin dernier, en raison des turbulences politiques qui s’accumulent dans l’étendue du territoire national où le siège du pouvoir législatif a été l’une des plus grandes cible des manifestants.

Selon les informations collectées par notre rédaction, quatre parlementaires du parti Fanmi Lavalas dont Sinal Bertrand élu de Port-Salut, Manès Louis député de la commune de Cabaret et Printemps Bélizaire et Roger Milien représentant respectivement de la troisième et première circonscription de Port-au-Prince au parlement, ont pris en otage le bureau devant servir à s’asseoir les membres composant L’équipe de l’assemblée nationale ce mercredi 26 juin, jour choisi pour la réalisation de la séance devant clôturer la session extraordinaire et ouvrir la deuxième session ordinaire de la quatrième année législative. Ces députés qui se revendiquent d’être de l’opposition politique au niveau du parlement haïtien, ont empêché par tous les moyens aux président et vice-président Carl Murat Cantave et Gary Bodeau de se présenter avant même de s’instruire et de procéder à la traditionnelle appel nominal pour accuser les présences des députés et sénateurs pour pouvoir s’assurer qu’il y a eu du quorum.

Dans des images venues du parlement haïtien, le député Printemps Bélizaire tôt dans la journée, a essayé de vider par terre des matériels de bureau pour empêcher aux différents parlementaires de prendre siège. Il a fait savoir dans la presse qu’il n’y aura pas de séance pour ce mercredi au parlement haïtien.

Réagissant au micro de Valéry Numa à ce sujet cet après-midi pour exprimer ses désaccords avec le président Gary Bodeau, le député Sinal Bertrand de Port-Salut élu sous la bannière du Parti Fanmi Lavalas, s’est dit prêt à tout faire pour empêcher la tenue de cette assise parlementaire. Il a déclaré ouvertement qu’il est devenu par autoproclamation, le nouveau président de l’assemblée nationale en lieu et place de Carl Murat Cantave et il présidera s’il y a lieu, la séance en assemblée nationale. S’attaquant directement à Gary Bodeau qu’il traite d’irresponsable en raison du fait qu’il n’a jamais pris l’engagement défend-t-il, pour se pencher sur la motion de la mise en accusation du président Jovenel Moïse et la proposition de loi relatif au salaire minimum classées dans son tiroir.

De l’avis de Signal Bertrand son bloc a pris la programmation de la séance via des réseaux sociaux et à la chambre des députés, tant qu’il n’ y a pas de rencontre avec les différents blocs, il n’y aura plus de séance et il menace de boycotter par tous les moyens du monde les différentes tentatives devant aboutir à la réalisation de l’assemblée nationale. Soutient également pour dire que son mandat de président autoproclamé prendra fin dès la réalisation d’une réunion entre les différentes branches de la chambre basse.

Il est 4h30h au moment de la rédaction de cet article, la séance en assemblée nationale n’a pas encore débuté et les parlementaires sont en concertation pour trouver une entente sur une issue de cette assise.

RICHEMOND Johnson

Auteur : Richmond Johnson

Richmond Johnson richmond85@gmail.com Twitter: @richmond85 Tel: 509 3630-4052 / 509 4009-0452

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.