Politique: Un nouveau gouvernement légitime serait en passe de former avant la fin de l’année

Image d’illustration. CP: Page Facebook la présidence

Privé d’un gouvernement légitime après l’éviction de l’ancien premier ministre haïtien Jean Henry Céant au mois de Mars dernier, le président Jovenel Moïse qui fait face à l’une des pires situations depuis son ascession au pouvoir, promet de tout faire d’ici la fin du mois de décembre pour doter le pays d’une nouvelle équipe gouvernementale légitime capable d’embrasser les problèmes de la population haïtienne.

Dans une longue entrevue réalisée avec l’agence internationale EFE et relayée par le quotidien Le Nouvelliste, le locataire du palais national a fait l’étalage de la situation politique qui plonge le pays dans un bassin de crise de grande profondeur depuis des mois.

S’il s’est montré conscient des mauvaises décisions prises par son équipe depuis son arrivée au timon des affaires de l’État, le premier des haïtiens a toute fois lancé un nouvel appel aux acteurs concernés à s’entendre pour trouver un accord politique qui permettrait de former un gouvernement d’union nationale avec peut-être une personnalité de l’opposition politique et/ou de la société civile.

Selon ce qu’il a déclaré à l’agence internationale et relayé par le quotidien Le Nouvelliste, le pays n’a pas le droit de fonctionner sans un gouvernement légitime depuis plus de dix mois en raison de la crise politique. Pour cela, l’élu du PHTK dit avoir travaillé près de vingt heures par jour dans le but de trouver une issue favorable à la crise pour pouvoir débloquer la situation d’ici la fin de l’année pour qu’un nouveau premier ministre et cabinet ministériel puissent entrer en fonction.

Cette sortie du président haïtien Jovenel Moïse dans les colonnes d’un média international survient quelques jours après la visite en Haïti du numéro 3 du département d’État américain David Hale pour presser les acteurs politiques à se mettre ensemble sans conditions pour doter le pays d’un nouveau gouvernement légitime pour débloquer la situation. Une demande de David Hale rejetée d’un revers de main par les opposants politiques à Jovenel Moïse.

RICHEMOND Johnson

Auteur : Richmond Johnson

Richmond Johnson richmond85@gmail.com Twitter: @richmond85 Tel: 509 3630-4052 / 509 4009-0452

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.