Publicités
Richmond Johnson 1 août 2019
Image d’illustration pour l’article. CP: Hector Retamal/AFP

Contrairement aux anciens premiers ministres Laurent Lamothe et Jean Max Bellerive et les anciens ministres Marie Carmelle Jean-Marie, Wilson Laleau qui ont boudé l’invitation du juge d’instruction Ramoncite Accimé dans le cadre du dossier petrocaribe, Yves Germain Joseph a répondu à l’appel du cabinet d’instruction ce mercredi 31 Juillet.

Programmée hier mercredi aux alentours de deux heures de l’après-midi, l’audition de Yves Germain Joseph, ancien ministre de la planification et de la coopération externe a bien eu lieu au cabinet du magistrat instructeur Ramoncite Accimé.

Ancien fonctionnaire de l’État indexé dans le rapport d’audit de gestion et de l’utilisation des fonds du programme petrocaribe, Yves Germain Joseph était accompagné de son avocat Grégory Mayard Paul. Mais dès sa sortie du cabinet du juge d’instruction près du tribunal de Première de Port-au-Prince l’ambiance n’était bonne, car l’intéressé a été chahuté par plus d’une vingtaine de militants politiques qui scandaient”Men vòlè a, bare vòlè a”.

En dépit des efforts et des stratégies déployés par les journalistes pour recueillir ses impressions suite à son interrogatoire par le magistrat né des mandats, Yves Germain Joseph n’a pas lâché un brin de mots à la presse et a préféré de vider les lieux sur la haute surveillance des sécurités.

En attendant les nouvelles dates retenues pour les auditions qui ont été reportées, le juge d’instruction interrogera les anciens ministres Stéphanie Balmyr Villedrouin et Jacques Rousseau les 5 et 7 août prochain. Reste à savoir si ces derniers vont suivre les traces de Yves Germain Joseph.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils