Publicités
Richmond Johnson 5 juin 2019

 

À un moment où les petrochallengers et l’opposition politique s’apprêtent à relancer les mobilisations de rue à travers l’étendue du territoire national pour exiger la démission du président Jovenel Moïse accusé de détournement de fonds par le rapport de la cour des comptes, le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Paul Éronce Vilard lors d’une conférence de presse pour présenter le bilan du mois de Mai, a assuré qu’il ne va pas mettre l’action publique en mouvement contre les personnes accusées par la Cour supérieur des comptes et du contentieux administratif dans le deuxième rapport d’audit de la gestion des fonds du programme petrocaribe.

Très serein au moment de tenir cette conférence de presse, le chef du parquet a fait savoir que l’action publique ne pourra pas mettre en mouvement deux fois pour un même dossier qui avait déjà été transféré au cabinet d’instruction. De l’avis de Me Paul Éronce Vilard, dès la réception du deuxième rapport de la CSC/CA, il a seulement l’obligation de rédiger un réquisitoire supplétif poursuit-il, qu’il aura à soumettre au juge d’instruction Ramoncite Accimé qui s’encharge de mener les instructions.

Intervenant sur la nature de ce dossier, le représentant de l’exécutif dans le judiciaire a qualifié “d’éminemment politique” le rapport de la cour supérieur des comptes qu’il a avancé pour demander aux sénateurs siégeant dans l’enceinte du sénat de la république en tant qu’organe politique de se pencher sur lui dans le but de tenir une séance en vue de l’analyser puis l’acheminer à la justice pour les suites de droits tout en demandant le respect des procédures judiciaires qui doivent-être prises en compte si on veut réellement que le procès soit réalisé de manière équitable.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils