Publicités
Snayder Pierre Louis 24 octobre 2018

La Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Ouest (CCIO) a confirmé son appui aux peuples haitiens contre la corruption et la dilapidation des fonds publics. Dans une note de presse signé par son président Frantz Bernard Craan, la CCIO a mentionné que la situation actuelle « requiert des actions Immédiates, claires et décisives ».

« Le peuple réclame justice et justice doit lui être rendue », a estimé la CCIO, tout en ajoutant que l’heure actuelle requiert des actions immédiates, claires et décisives. « Le mode de fonctionnement accoutumé ne peut plus être soutenu ni toléré », a relaté la CCIO en guise d’alarme.

Dans la note, la CCIO a sollicité le Premier Ministre et son Gouvernement à réduire et/ou éliminer les dépenses somptuaires et le gaspillage à tous les niveaux de l’administration publique ; prendre toutes les mesures visant à collecter les impôts, taxes et droits dus par tous les citoyens et entités générant des revenus, « en donnant une attention spéciale à la lutte contre la contrebande et la fraude ; permettre aux citoyens cotisant à l’Office National d’Assurance-Vieillesse (ONA) et à l’Office d’Assurance Accidents du Travail, Maladie et Maternité (OFATMA) de reprendre le contrôle de la gouvernance de ces institutions par la mise en place de conseils d’administration tripartites selon le vœu de la loi.» a-t-elle précisé.

La Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Ouest, en lançant cette alarme fait appel aux pouvoirs exécutifs, législatifs et judiciaires ainsi qu’à tous les secteurs organisés de la société « à se concerter afin de tout mettre en œuvre pour arrêter et inverser la spirale infernale dans laquelle Haïti est engouffrée. »

Snayder Pierre Louis

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils