Petrocaribe: Jovenel Moïse se méfie du rapport de la CSC/CA et sollicite une commission de l’OEA

Jocenel Moise

En proie à de sérieuses accusations de corruption depuis son ascension à la magistrature suprême de l’État haïtien, le président de la République Jovenel Moïse résiste et écrit dans les colonnes du Miami Hérald, média américain très populaire pour tacler et critiquer les travaux de la cour supérieur des comptes et du contentieux administratif relatifs à la gestion et l’utilisation des fonds du programme petrocaribe et solliciter d’entrée de jeu, une commission d’experts internationaux financiers sous le haut leadership de l’Organisation des États Américains(OEA).

Plongé dans un profond mutisme depuis le début des mouvements revendicatifs populaires dans le pays autour des demandes de sa démission d’avoir été cité par le rapport d’audit de gestion et de l’utilisation des fonds du programme petrocaribe qu’il serait impliqué dans un stratagème scandale de corruption et de détournement de fonds publics, le président Jovenel Moïse a pour une nouvelle fois en tant que garant de la bonne marche des institutions étatiques a foulé aux pieds de l’international, les juges de la cour des comptes qui ont pris plusieurs mois pour réaliser ces travaux bien reçus par la police haïtienne. Ils ont été critiqués sévèrement par Jovenel Moïse qui pense qu’ils sont en connivence avec les opposants politiques pour le chasser au pouvoir dans son message publié dans le journal américain Miami Hérald repris par le Quotidien Le Nouvelliste.

Selon le président haïtien qui avait promis de respecter les résultats des enquêtes de la CSC/CA, l’environnement actuel d’Haïti est hyperpartisant estime-t-il, c’est dans cet ordre d’idée qu’il dit entretenu des négociations avec l’OEA afin de déléguer cette commission en Haïti qui sera composée uniquement d’experts internationaux financiers capable de réaliser un audit juste et objectif en lieu et place dit-il, des juges de la cour des comptes qui ont été assermentés pour servir leurs pays. Cela aidera selon Jovenel Moïse aux juges des différents tribunaux de droit commun de poursuivre les coupables ayant impliqué dans cette affaire.

Jovenel Moïse qui refuse de démissionner à la demande d’une bonne partie de la population haïtienne, dit préféré d’emprunter le couloir de la presse et surtout celle de l’internationale pour rétorquer contre de nombreuses accusations portées contre lui dans le rapport d’audit de la CSC/CA en lieu et place de se mettre disponible pour la justice haïtienne.

Il accuse certains gens qui seraient liés aux juges de cour des comptes pour l’attaquer politiquement en vue d’allonger leurs cynisme politique et gérer leurs intérêts économiques dans le pays et le chasser du fauteuil présidentiel. Pour lui, seule la mise en place de cette commission pourrait faciliter le système politique haïtien de se remette à gouverner.

RICHEMOND Johnson

Auteur : Richmond Johnson

Richmond Johnson richmond85@gmail.com Twitter: @richmond85 Tel: 509 3630-4052 / 509 4009-0452

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.