Aller à la barre d’outils

Petrocaribe : Dix propositions du Journaliste Jean Venel Casséus

Préoccupé par l’ampleur que prend le dossier Petrocaribe et le comportement des dirigeants de l’État face à cette demande de reddition de compte entamée depuis plusieurs mois sur les réseaux sociaux et dans les rues. Le citoyen et Journaliste Jean Venel Casséus propose dix points aux responsables de l’État.

Pour Jean Venel Casséus, le mouvement Petrochallenge est l’expression d’une conscience citoyenne révoltée par la corruption qui régit le fonctionnement de l’État. Petrochallenge ne vise pas à faire peur les gens et ne vise non plus à détruire l’État, dit-il.

Il souligne que le comportement improvisé des dirigeants de l’État depuis la manifestation du 17 octobre montre qu’ils ont peur. Ce comportement poursuit-il, peut occasionner des dégâts irréparables pour l’avenir de la nation. Ainsi pour éviter le pire, il propose dix points:

1) Des pourparlers entre les trois pouvoirs constitués de l’État.

2) Une adresse à la nation du chef de l’État dans le but de premièrement, s’excuser auprès de la nation à cause des négligences de l’État dans la gestion du dossier Pétrocaribe. Deuxièmement, garantir à la population que les trois pouvoirs de l’état vont s’harmoniser autour du dossier.

3) Renouvellement des équipes qui dirigent les organismes comme ( ULCC, UCREF, et parquet de Port-au-Prince) par des citoyens honnêtes de la société.

4) Organiser une rencontre avec la CSC/CA, l’ULCC, l’UCREF, la DGI, la CNMP, le parquet et les tribunaux en vue d’hamoniser leurs travaux dans les limites de la loi.

5) Accorder le plein pouvoir et ressources adéquats aux dites institutions afin qu’elles puissent travailler dans toute impartialité.

6) Revoir la stratégie de communication des officiels de l’État sur le dossier Pétrocaribe.

7) Considérer les éléments de revendications, de critiques et de propositions des acteurs de la société civile, dans le cadre de l’élaboration d’une politique publique contre la corruption.

8) Diminuer ou suspendre pendant un certain temps, les propagandes à propos de la caravane changement.

9) Rendre le chef de l’État moins visible.

10) Et enfin, adopter des décisions pour stopper l’hémorragie de la gourde face au dollar américain et agir face au prix des produits de premier nécessité avant les fêtes de fin d’année.

 

Le journaliste Jean Venel Casséus indique avoir fait ces propositions en raison de sa croyance dans le respect des institutions républicaines, l’état peut répondre à la question des petrochallengers ” Ou est passé l’argent de Petrocaribe ?

 

Francky Belfort

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :