Publicités
Francky Belfort 27 juin 2019

 

Avortée le lundi 10 juin dernier à cause de la situation sociopolitique du pays. La séance en assemblée nationale pour la fermeture de la session extraordinaire et l’ouverture de la 2ème session de l’année législative 2019, s’est difficilement tenue, hier mercredi 26 juin 2019.

Si dans un premier temps des députés, supportés par les sénateurs de l’opposition avaient opposé à la tenue de la séance, investissent la tribune et s’auto proclament membres du bureau. Après plusieurs heures de discussions, de consultations. Observation de huis clos. Un accord a été trouvé au dernier moment en vue de faciliter le déroulement de la séance.

Selon cet accord paraphé par les représentants des trois blocs politiques de la chambre des députés en l’occurrence Jean Wilson Hyppolite pour l’APR, Exinord Hermano l’EPAN et Beaudlaire Noëlsaint pour GPEP, OPL/Alliés. La chambre des députés s’engage à faire inscrire à l’ordre du jour de la première séance plénière qui sera tenue après l’assemblée nationale, la motion de mise en accusation du Président Jovenel Moïse pour crime de haute trahison, introduite par les députés de l’opposition.

Par ailleurs, cet accord politique entre les blocs semble était seulement pour débloquer la situation et faciliter le déroulement de la séance si l’on croit les propos tenus par le Président du bloc majoritaire Jean Wilson Hyppolite sur les ondes de la Radio Caraïbes FM, ce jeudi 27 juin 2019.

<< C’est une décision nulle et qui n’aura aucun effet, car elle a été prise par les présidents des blocs et n’engage pas l’assemblée des députés >> indique le député de Léogâne Jean Wilson Hyppolite.
Car ajoute t-il, les décisions applicables à l’assemblée sont celles prises en conférence des présidents selon les prescrits du règlement intérieur de la chambre basse.

Il faut signaler que pour l’ouverture de cette session, le Président de l’assemblée nationale, Carl Murat Cantave n’a pas fait de discours comme le veut le principe, en raison de la situation de tension qui régnait à la salle de séance.

Francky Belfort
belfort89@yahoo.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils