Publicités
Richmond Johnson 4 février 2019

 

La situation semble désormais dégénérée à Jacmel entre les élèves manifestants et les forces de l’ordre.

 

Les élèves des différentes institutions scolaires publiques du chef-lieu du département du sud-est ont investi les rues une nouvelle fois ce lundi 4 février 2019 pour exiger avec force la présence des enseignants grévistes en salle de classe et demander les meilleures conditions pour qu’ils puissent apprendre normalement.

 

Mais selon des informations qui parvenaient à notre rédaction, un élève du lycée Pinchinnat a été arrêté par les forces de l’ordre qui tentaient avec brutalité d’apaiser l’ardeur du mouvement des élèves des différents établissements scolaires publics à Jacmel qui réclament la présence des professeurs dans les salles de classe.

 

Plusieurs établissements scolaires et bureaux de l’État(ONA et EDH) ont été attaqués et fermés par les élèves qui semblent désormais aller jusqu’au bout de leur capacité afin de contraindre au Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle d’assurer ses responsabilités envers eux.

 

La semaine dernière sous le leadership du sénateur de l’Ouest au niveau du sénat de la République Pierre Paul Patrice, une rencontre avait été organisée entre une délégation des enseignants et élèves de Jacmel et le Ministre de l’Éducation Nationale et de la Formation Professionnelle dans le but de trouver une porte de sortie pour permettre la reprise des cours dès ce lundi 4 février 2019. Mais rien n’a été fait, il semblerait que les enseignants grévistes décident de poursuivre leur lutte tant que leurs revendications et recommandations soient prises en charge et satisfaites.

 

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils