Aller à la barre d’outils

Donald Trump n’est pas le seul président qui veut rendre son pays encore meilleur 

 

Son premier invité d’état, Emmanuel Macron, veut faire de même.C’est pourquoi le jeune président français pragmatique donne l’impression qu’il n’a rien à faire que de passer du temps avec son homologue des Etats-Unis  aux prises avec le scandale, lui offrant le respect et la validation qu’il recherche.

Mais il n’agit pas uniquement par la bonté de son cœur: pour atteindre son but de restaurer le prestige et l’influence globale de la France, il a besoin des États-Unis – et cela signifie qu’il n’y a pas d’autre choix que de traiter avec l’homme du bureau ovale.

C’était une dynamique exposée lorsque Macron a joué un rôle de premier plan aux côtés de Washington en punissant les frappes d’armes chimiques en Syrie – renforçant les valeurs de la civilisation occidentale que beaucoup d’Européens croient que Trump dédaigne. C’est pourquoi Macron insiste tellement que malgré les instincts de Trump, les Etats-Unis ne peuvent pas se permettre de retirer leurs troupes de Syrie et de laisser un terrain de jeu ouvert aux extrémistes comme ISIS et aux superpuissances régionales comme l’Iran.

Et cela explique pourquoi Macron, qui a salué Trump avec un baiser aérien sur sa joue en arrivant pour sa visite d’Etat à la Maison Blanche, a fait tout son possible pour être ami avec Trump, qui est aussi impopulaire en France qu’il l’est en le reste de l’Europe.

Lundi, les dirigeants ont survolé par hélicoptère les monuments de Washington, une ville aménagée par l’architecte français Pierre Charles L’Enfant avant de descendre le Potomac pour dîner avec leurs épouses au manoir de George Washington à Mount Vernon.Le jeu de Macron
Macron est clair que les scandales qui affligent la Maison Blanche, et même les questions de savoir si elles vont tronquer la présidence de Trump, n’ont aucun effet sur la façon dont il abordera le président américain.

Je ne suis pas le seul à juger  ou à considérer à cause de ses controverses ou à cause de ses enquêtes, votre président est moins crédible pour moi, pour mon peuple et pour le reste du monde, a déclaré Macron dans un entretien. Visite interview avec “Fox News Sunday. Je suis ici pour traiter avec le président des États-Unis et le peuple des États-Unis a élu Donald Trump.

Une telle étreinte sans équivoque doit être une musique aux oreilles de Trump, qui se comporte souvent comme s’il pensait que la légitimité de son élection était minée – soit par la sonde russe, soit par les attaques de ses ennemis. Mais la chaleur de Macron laisse Trump avec un dilemme. S’il apprécie vraiment Macron, et est intéressé à rembourser son amitié, Trump peut être forcé de payer lui-même un prix politique.

La reconnaissance qu’il tire de Macron justifie-t-elle des compromis sur des positions qui sont indigènes à ses propres croyances et font appel à ses électeurs les plus fidèles mais sont fondamentalement opposés par les alliés européens les plus proches de l’Amérique?

C’est une question particulièrement éprouvante parce que, dans ses rapports avec ses alliés politiques, ses subordonnés, ses membres du Cabinet et ses associés, la loyauté a parfois semblé aller vers Trump plutôt que vers lui.

Par ROBINSON, JEROME
jeromerobinson64@gmail.com Twitter @patriotes86

Publicités

Haiti- Santé: Célébration de la journée mondiale de la santé bucco-dentaire

En vue de sensibiliser le public sur les traumatismes bucco-dentaires, ses causes les plus courantes, les modes de prévention et les traitements, le projet Santé-Droits de FOKAL à Martissant a reçu, le mardi 20 mars 2018 lors de la journée mondiale de la santé bucco-dentaire, le docteur Martial PIERRE pour une causerie.

A 11h10 AM. Dans la salle multimédia du Centre Culturel Katherine Dunham (CCKD), un groupe de 25 élèves du collège Mixte Frère Roc a suivi avec intérêt l’intervention du Docteur Martial Pierre intitulée “La gingivite : traitement et symptômes”. « Qui n’a jamais eu de douleur ou d’irritation au niveau des gencives ? », telle a été la question d’accroche pour lancer la causerie. Rappelant combien il est important de se brosser les dents, il demande aux jeunes de se brosser sept cent trente (730) fois par année en raison de deux (2) fois par jour, matin et soir.

La gingivite est l’inflammation ou/et douleur de la gencive, a-t-il poursuivi. Elle est une maladie qui évolue lentement mais facilement. Pourtant celle-ci peut être évitée avec de simples règles d’hygiène comme un brossage régulier et l’utilisation quotidienne d’un jet dentaire, a-t-il expliqué.

Pour le Docteur PIERRE, la gingivite atteint plus particulièrement les malades du diabète, du sida ou de la leucémie. Toutefois, il évoque une liste d’autres conditions que nous pouvons associer à une probabilité élevée de gingivite : la puberté, la grossesse, la ménopause, le tabagisme, un déficit en vitamine C, pour ne citer que celles-là.

L’intervenant a cité trois effets symptomatiques de la gingivite : une gencive rouge vif et enflée, un saignement lors du brossage ou au contact de certains aliments et une mauvaise haleine de manière constante ou fréquente. Ainsi, une surveillance visuelle et quasi quotidienne des gencives est donc fortement recommandée, a-t-il martelé.

Pour éviter la gingivite et sa réapparition, deux points s’élèvent de sa communication : (1) un bon brossage et (2) l’utilisation de jet dentaire ou hydropulseur. Car l’hygiène dentaire est le seul moyen de prévenir la gingivite et sa réapparition, a-t-il conclu.

Pour clore la séance, une petite démonstration a été faite sur les techniques de brossage, suivie d’une quinzaine de minutes pour les questions. Le public a été très participatif. Comment se brosser la langue ? Quelle quantité de dentifrice doit-on mettre sur la brosse ? Combien de fois faut-il changer de brosse ? A quel âge doit-on commencer à se brosser les dents ? Telles ont été, entre autres, différentes questions soulevées par le public.

Ouverture de la table sectorielle sur les grands dossiers dans le secteur éducatif Haïtien



Sous la baguette de l’Office national de partenariat en éducation (ONAPE). Le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) Pierre Josué Agénor Cadet a ouvert à Pétion-Ville, ce jeudi 26 avril 2018, après quatre ans, de la « Table sectorielle en éducation », en présence des partenaires du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) et de bien d’autres personnalités de divers secteurs de la vie nationale.

L’objectif poursuivi dans le cadre de cette réunion est la relance de la Table sectorielle en éducation qui est un espace de concertation où tous les acteurs (nationaux et internationaux) se penchent sur les grands dossiers du secteur dont le Plan décennal d’éducation et de formation (PDEF) 2017-2027.

Selon le #1 du MENFP, M. Pierre Josué Agénor Cadet, la finalité de la Table sectorielle est la recherche de synergie autour des priorités de l’État en éducation et la convergence des moyens pour poursuivre ensemble les objectifs fixés afin de parvenir aux résultats escomptés. La Table sectorielle c’est l’espace où l’État et ses partenaires rendent compte à la société, partagent les préoccupations, indiquent les actions concertées et montrent les résultats.
Le ministre  en a profité pour rappeler aux partenaires du secteur la nécessité d’harmoniser les interventions afin de permettre à l’État via le MENFP d’avoir une vue d’ensemble et d’assurer l’unité dans la diversité.

La prochaine rencontre est prévue pour le jeudi 24 mai 2018, date où l’on procédera à la présentation finale du Plan décennal d’éducation et de formation (PDEF) 2017-2027.

Helonie Lucien

Le nouveau ministre de la communication lance un appel au calme aux employés de l’OAVCT

 

Fraîchement installé dans ses fonctions à la tête du ministère de la culture et de la communication, Guyler C.Delva a rencontré la presse ce jeudi 26 avril 2018,autour de plusieurs dossiers de l’actualité notamment celui de la grève des employés de l’OAVCT.

Alors que les grévistes annoncent une marche pour ce vendredi à la capitale haïtienne, le ministre Delva est catégorique dans ses propos, les employés n’ont pas le droit de maintenir encore la grève puisque leurs revendications ont été satisfaites.
C’est dans un souci d’offrir une meilleure qualité de service à la population que le gouvernement décide de mettre sur pied une commission qui travaille à la réforme de l’institution, a déclaré l’ex secrétaire d’État à la communication.
La commission a une mission et les commissaires ne travaillent pas eux même, c’est une décision d’État. Ce n’est pas au syndicat de fixer le sort de cette commission, ni de dire qui doit en faire partie, poursuit-il.

Les travaux déjà effectués par la commission ont permis à l’OAVCT d’avoir un surplus de 56 millions de gourdes pour l’exercice. Alors qu’avant, il y avait un déficit, des dettes, l’institution ne pouvait même pas payer ses employés.
Aujourd’hui souligne le ministre Delva, selon les prévisions, l’OAVCT pourra contribuer au trésor public, comme c’est une obligation pour les organismes autonome de le faire.

Le ministre de la culture et de la communication appelle les employés grévistes à mettre fin dans leur mouvement afin de permettre à l’OAVCT de continuer à servir la population.

Francky Belfort

Organisation de la 33e colloque international CREDAF en Haïti du 30 Avril au 3 Mai prochain



Cette semaine une réunion s’est tenue entre le Commissaire Principal, Gary Verdilus, Directeur de l’Unité spécialisée PoliTour et les membres (Encadreurs et des Agents) de l’Unité, qui seront mobilisés pour la sécurisation du 33e Colloque international du Centre de Rencontres et d’Études des Dirigeants des Administrations Financières (CREDAF) des pays francophones, qui se tiendra en Haïti à l’Hôtel Decameron sur la Côte-des-Arcadins du 30 avril au 3 mai 2018.



Durant plus de deux heures, le Commissaire Verdilus présenté et transmis aux encadreurs et aux Agents de l’Unité les consignes établies et les comportements à tenir à travers le « Plan Stratégique de Sécurité » élaboré pour l’événement par la Direction Général de la Police Nationale d’Haïti (DGPNH), la Direction Centrale de la Police Administrative (DCPA) et la Coordination des Directions Départementales.

 


Rappelons qu’Haïti via la Direction Générale des Impôts (DGI) occupe actuellement la Vice-Présidence du CREDAF.

"Chez vous, ailleurs !"

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :