“ANNIE”, la toute nouvelle série YouTube écrite par Vladimir Jolicoeur

Le jeune Vladimir Jolicoeur dans le but d’apporter de la nouveauté au cinéma haïtien, a présenté à la rédaction Presslajay, ANNIE, un nouveau feuilleton qui cible la responsabilité de certains pères qui ignorent l’existence de leurs enfants.

En effet, en guise de l’amour, les amoureux du cinéma haïtien auront à apprendre de la négligence des hommes qui dupent les femmes.

Vladimir Jolicoeur est né dans la capitale Haïtienne (Port-au-Prince/Ouest). Après avoir terminé ses études classiques au Lycée Antenor Firmin, il a intégré l’Université INUKA pour des études en sciences informatiques et à CEDI la Diplomatie.

Parallèlement, Vladimir en a profité de quelques temps libres pour prendre des cours de Montage de Vidéo et Vidéographie à “Ku Production” entre autres. Après beaucoup d’expériences dans d’autres médias, Vladimir a décidé de créer ” Multimaj Entertainment ” en décembre 2014, qui compte environ 50 membres dont des jeunes et adultes.

Entrée dans le monde du Cinéma comme acteur du feuilleton intitulé “Est le coupable” en 2010. Après avoir reçu des formations en réalisation, en vue de garder son public et d’apporter de nouvelle couleur au cinéma haïtien, Monsieur Jolicoeur nous a présenté “ANNIE”, pour faire la suite à “Le Profiteur”.

“ANNIE” est l’histoire d’un père qui a ignoré l’existence de sa fille dès son enfance. En raison des mauvais traitements du père de cette fille, sa mère est morte indignée. Après la mort de sa mère, cette fille decide de rentrer à Port-au-Prince pour venger sa mère. Avec sa beauté séduisante, elle va séduire son père qui malheureusement ne lui reconnait pas de visage, c’est ce qui rend plus facile cette mission. ANNIE utilise tous les moyens, et arrive à détruire l’économie, le foyer, et à exposer les malversations de son père en public, a résumé le réalisateur Jolicoeur, en admettant que les spectateurs analyseront beaucoup sur cette partie “d’inceste”.

En collaboration avec AyiboboProdz pour réaliser cette série contenant 24 épisodes, les mille et futurs abonnés du Channel “Multimaj Entertainment” auront de quoi pour ressentir les émotions et laisser encore plus de commentaires positifs qui sont pour cette équipe (Académie Multimaj), une fierté pour les acteurs qui viennent à peine de s’initier dans le monde des feuilletons, puisque auparavant c’était plus une équipe spécialisée en réalisation de films.

Jolicoeur veut du Feedback positif !!!

« J’attends que les cinéastes voient cette nouvelle couleur de cinéma » espère Vladimir qui souhaite que les pères tirent bien cette leçon de conscience.

Questionné sur les carrences du cinéma haïtien, pour Jolicoeur Vladimir, le cinéma est une pièce maîtresse dans une société, pour cela il invite les personnes concernées à se pencher sur ce secteur. e

En effet, après ses neuf ans d’expériences sur ce plateau, il a vu beaucoup de talents. Très passionné du cinéma, d’autres feuilletons sont en préparation pour assurer la suite de “ANNIE”, c’est le cas pour ” Sur le Sang”. Par ailleurs, pour les sept ans de “Multimaj” le 29 décembre 2020, l’équipe se prepare déjà à fêter avec ses fans dans la veille, soit le 28 décembre.

Pour conclure, il invite les jeunes haïtiens à se donner le devoir de créer et de croire dans les travaux. Continuer d’avancer malgré les obstacles, n’ayez pas peur d’affronter l’échec pour réussir. Pour soutenir ses conseils il a retracé le passé de “Multimaj” qui a beaucoup lutté afin de se forger une place.

Maxime Louissaint

Hommage vibrant à Wesley Louissaint pour sa participation dans la promotion de la culture Haïtienne et de la créole dans le monde.


Le Ministère de la Culture et de la Communication (MCC) a rendu le jeudi 26 novembre 2020 un grand hommage à l’artiste-musicien Haitiano-Canadien Wesley Louissaint, au local du restaurant P’tit Creux, à Pétion-ville, pour sa participation dans la promotion de la culture Haïtienne et de la langue créole dans le monde
.

En présence de plusieurs grandes personnalités du milieu culturel et artistique Haïtien, dont Fabienne Denis, Wilfrid Bolane du Groupe “Ti Coca”, Welele Doubout, Rodrigue Julien, Harry Luc, Joël Widmaier, Akinson Bélizaire dit Zagalo, Emmanuel Vaval, Berthony Raphaël et Yvrose Green de la MAE. Le jeune Talent Haïtien qui vit à Canada depuis 2001 a été chaleureusement accueilli dans cette cérémonie organisée en son Honneur par le ministère de la culture.
Continuer la lecture de « Hommage vibrant à Wesley Louissaint pour sa participation dans la promotion de la culture Haïtienne et de la créole dans le monde. »

Une vive tension a régné hier vendredi dans la commune de Carrefour

Des individus armés jusqu’aux dents ont semé la panique dans la commune de Carrefour précisément à Mahotière 79, hier vendredi 27 novembre 2020.

Plusieurs habitants de ladite zone se trouvaient dans l’obligation de rester cloitrer à l’intérieur de leurs maisons en raison des concerts de cartouches qui ont animé durant toute la journée.

À travers quelques vidéos circulant sur les réseaux sociaux, on a pu constater ces individus armés affrontant les forces de l’ordre. Selon une source du quartier, quatre individus seraient déjà victimes par balles. D’autres sources ont informé que deux policiers ont été touchés dont un agent BOID au niveau de la bouche.

Cette situation ont contraint plusieurs familles qui ont eu l’opportunité à se rendre dans d’autres zones pour se mettre à l’abri et déserter l’espace.

Maxime Louissaint

Maradona, un génie du football, est parti

Diego Armando Maradona est mort. Une nouvelle qui a un impact national et mondial. Des millions de personnes le pleurent et se souviennent de lui pour ses merveilleuses prouesses, dans un pré ou dans des stades modernes, à Villa Fiorito, Argentinos, Boca, Newell’s, Naples, Barcelone ou l’équipe nationale. Celle qui durera dans les T-shirts imprimés dans les endroits les plus reculés de la terre. Celui qui devait sortir sur le terrain en criant “Maradooooo”… pour qu’il puisse les rendre heureux au milieu de tant de malaria. C’est ainsi que le meilleur joueur de tous les temps est reconnu aujourd’hui.

Celui qui est né dans un quartier pauvre en disant à travers une vidéo en noir et blanc que son plus grand rêve était de devenir champion du monde, et il y est arrivé. Celui qui a ébloui en peignant le visage de Gatti et de Fillol. Au Diego, qui a ébloui par sa longue carrière en inscrivant le meilleur but de la Coupe du monde, qui 34 ans plus tard nous remplit encore de larmes, quatre ans après que des centaines de soldats argentins aient donné leur vie dans les Malouines.

D’autre part, celui qui a tenu tête à la FIFA pour dénoncer les mafieux de Joao Havelange alors qu’aucun joueur majeur ne l’avait fait, ainsi qu’en formant un syndicat de football. Celui qui s’est opposé à l’AFA de Grondona et a dit à l’ancien pape que s’il était tellement soucieux au sujet des pauvres, il devrait vendre l’or du Vatican, bien qu’il se soit ensuite lié d’amitié avec le pape François. Il n’a pas hésité à monter dans un train pour répudier l’ALCA de Bush à Mar del Plata, dans une digne attitude anti-impérialiste.

Sa personnalité a transcendé les terrains de football, avec ses avantages et ses inconvénients. La star du football qui avait ses lumières et ses ombres s’en va. Reconnaître son football magique, ne justifie pas sa conduite politique ou personnelle.

Sa personnalité avait ses lumières et ses ombres. Il avait des facettes très contradictoires au-delà de son génie du football incontestable. Bien que Maradona ait tatoué la figure du Che, il a suivi à tort le péronisme, du ménémisme au kirchnerisme, et a soutenu avec enthousiasme le dictateur Maduro. Il s’est comporté de manière répugnante et a été dénoncé pour violence sexuelle. Il a dû reconnaître ses filles et ses fils à l’issue de procédures judiciaires et a fait preuve d’un machisme pathétique. Des comportements qui sont bien mis en évidence dans son dernier adieu par ceux qui, à juste titre, ne font pas taire, et ne feront pas taire non plus les comportements machistes et misogynes de toute personne célèbre, aussi idolâtre soit-elle.

Interrogé dans une interview sur ce qu’il dirait face à sa mort, Maradona a répondu : “Je mettrais une pierre tombale qui dit : « Gracias a la pelota” (Grâce au ballon). Pour ce qu’il a fait avec le ballon et non pour ses positions politiques ou personnelles, ceux d’entre nous qui aimons le football se souviendront de lui comme des millions d’autres.

José Roldán

Le PM Jouthe Joseph a visité le nouveau local de l’ENS

Le premier ministre Haïtien, Jouthe Joseph accompagné du recteur de l’Université d’État d’Haïti, Fritz Desormes et deux membres de l’administration de l’Ecole Normale Supérieure a rendu visite ce Vendredi 27 novembre au nouveau local qui devrait loger l’Ecole Normale Supérieure.

C’était une occasion de faire à la presse la connaissance du nouveau bâtiment.

À l’introduction de son discours de circonstances, le PM a pris une minute de recueillement en vue de saluer la mémoire de l’étudiant Grégory Saint-Hillaire qui a été assassiné dans l’enceinte de la faculté. Selon le PM, la mort de Grégory Saint-Hillaire a mis sous les yeux de son gouvernement les conditions dans lesquelles les étudiants se procurent du pain de l’instruction dans ladite faculté.

« Se lanmò Grégory Saint-Hillaire ki ouvri je m kòm premye minis sou Lekòl Nòmal siperyè. Sensèman m pa t janm met nan tèt mwen Lekòl Nòmal Siperyè te mal loje konsa» a déclaré le chef du gouvernement.

Le chef de la Primature qui était accompagné du recteur de l’Université Fritz Desorme en a profité le temps d’annoncer l’achat d’un terrain pour le campus de l’Université d’État d’Haïti. Selon lui, le prochain visite sera l’espace qui va loger le campus de Universite.

Toutefois, des rumeurs ont fait croire que le déplacement de ladite faculté dans ce nouveau local est pour la sécurité du Palais National. Car selon des dits, la faculté qui se trouvait à proximité du Palais National, lors des déclenchements des mouvements de protestation des étudiants cela perturbe le fonctionnement du palais.

Kerline JEAN-PAUL