Publicités
La Redaction 16 juin 2018

Les responsables de l’ONG Oxfam ont exprimé leur déception ainsi que leur compréhension de la décision du gouvernement d’Haïti de retirer la permission d’Oxfam Grande-Bretagne. Le comportement de certains anciens membres du personnel d’Oxfam travaillant en Haïti après le tremblement de terre de 2010 était totalement inacceptable. Nous nous sommes excusés auprès du gouvernement et du peuple haïtien pour ce qui s’est passé, ont précisé les dirigeants d’Oxfam GB dans un communiqué.

Ils ont rappelé les dispositions adoptées au cours des dernières années pour prévenir des comportements répréhensibles « À partir de 2011, nous avons mis en place des mesures plus strictes pour prévenir le harcèlement et les abus, y compris une ligne d’alerte et une équipe de sauvegarde dédiée. En février de cette année, nous avons annoncé un plan global pour renforcer notre sauvegarde à l’échelle mondiale. Nous avons augmenté le personnel et le financement pour la sauvegarde, y compris en Haïti, mis en place une base de données mondiale pour les références afin de rendre plus difficile le travail des fautifs et nommé une commission indépendante pour revoir notre culture et nos pratiques afin de pouvoir apporter des améliorations ».

Nous sommes déterminés à continuer de faire tout notre possible pour aider les millions de personnes touchées chaque année par des catastrophes humanitaires et à améliorer la vie de ceux qui vivent dans la pauvreté. Oxfam continuera à travailler en Haïti sur des projets de reconstruction et de développement à travers d’autres membres affiliés d’Oxfam (Italie, Espagne et Québec). Oxfam aide actuellement 750 000 personnes en Haïti, se concentrant à aider les personnes à chapper à la pauvreté et les aider à mieux se préparer à faire face aux catastrophes, conclu le communiqué.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils