Aller à la barre d’outils

Haïti-Disparition: “Où est Vladjimir ? Les journalistes Haïtiens exigent une réponse des autorités haïtiennes”

les associations Média info+ ,K2D et UNJPH (Union des Journalistes Photographes Haïtiens) ont organisé ce mercredi 28 mars ,une marche silencieuse dans la capitale, pour demander à la Justice et à la Police d’assumer leur responsabilité dans la disparition du photojournaliste Vladjimir Legagneur.

Pour cette marche,des centaines de personnes ont répondu à l’appel. Des étudiants,des confrères,des collaborateurs,des personnalités politiques,des patrons de média,des citoyens solidaires et sans oublier sa femme Fleurette Legagneur. Banderoles, pancartes en main les confrères et consœurs de Vlad ont parcouru divers coins de la capitale.
Devant les locaux du ministère de la Justice et de la sécurité publique la journaliste Lunie Joseph (Radio Télé Zénith) a délivré le premier message au nom de la corporation journalistique à l’endroit des autorités judiciaires.

En voici quelques lignes

“Kòporasyon jounalis lan,madanm li Fleurette Legagneur, santi yo endiye anpil sou fason leta trete lavi nan sosyete a,sitou libète moun ak libète laprès sou teritwa nasyonal la.Prezans nou devan ministè la jistis,se pou di otorite la polis yo,sekirite piblik ak la jistis an jeneral,nou egzije limyè sou disparisyon konfrè nou an Vladjimir Legagneur ak laverite sou sak pase a”.

Après la lecture de ce message,les citoyens ont continué à marcher à l’avenue Charles Summer,en passant par la rue Villemanay (devant la radio Quisqueya) ,avant d’atterrir devant le local du ministère de la communication à Bois-Verna.Quand la foule est arrivée devant ce ministère, tout le monde ont soupiré à plusieurs reprises sans dire un mot.Après ils ont continué le chemin pour atterrir devant le siège de l’OPC (Office Protection Citoyen) à lalue. 

Devant l’OPC, les citoyens ont demandé à cette instance de prendre ses responsabilités ,qui n’est autre, la protection des droits du citoyen.Ensemble ils ont dit haut et fort

“OPC Pran responsabilitew pou w fè respekte dwa moun”

Les heures passent et la foule continue à se grossir.Après l’OPC,plusieurs autres citoyens ont décidé de rejoindre cette marche.La foule a parcouru le tronçon de Lalue, avant d’atterrir devant les locaux de la DDO (Tout près du ciné Triomphe).Devant cette institution policière,la population lance un message très clair

“Peryòd disparèt pa chèche a fini,la polis pran responsabilite w”.

Après la DDO, la foule s’est descendu plus bas,c’était au tour de la JILAP (jistis ak lapè) de recevoir le deuxième message,après celui du ministère de la justice.Le Journaliste-photographe,Jean Junior Augustin était chargé de lire ce message.Un message où le photographe exige l’accompagnement de la JILAP et que justice soit faite sur la disparition de Vladjimir Legagneur.

Silencieusement, sous les regards de la PNH la marche a suivi son parcours jusqu’à devant les locaux du parquet de port-au-prince où les organisateurs ont délivré le dernier message.Un message qui exige une enquête sur ce dossier.Pour conclure ce message,les citoyens présentent ont scandés ensemble

“Mèt Ocname fè nou wont fwa sa!   Michel-Ange Gédeon fè nou wont fwa sa!   La jistis pran responsabilite w!”.

Après, quelques journalistes ont accompagné la femme de Vladjimir Legagneur,et ont déposé une plainte contre X au parquet. Reste à savoir quelle sera la suite de ce dossier.

 

Alors qu’il s’était rendu dans le quartier de grand ravine pour réaliser un reportage il y a déjà deux semaines, le photojournaliste Vladjimir Legagneur n’est jamais rentré chez lui et on est sans nouvelle de sa trace.

 

Dimitry Charles, Francky Belfort / Presslakay

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :