Publicités
Richmond Johnson 9 mars 2020

 

Alors que les responsables du SPNH ont annoncé une marche pacifique sans armes et cargoules pour le mois prochain, des policiers des différentes unités spécialisées de la PNH ont manifesté ce lundi 9 Mars dans la capitale haïtienne. Ils ont érigé des barricades de pneus enflammées sur la route nationale numéro un au niveau du Carrefour de l’aéroport et de Delmas.

Lors de ses interventions au micro des médias avec des visages couverts brandissant leurs armes de travail, les policiers ont protesté énergiquement la décision du haut-commandement de l’institution de révoquer les cinq autres policiers. Ils ont profité pour lancer une opération visant à fermer les portes des différents bureau de l’administration publique.

Ils ont attaqué les locaux de la Télévision Nationale d’Haïti(TNH), de l’Office National d’Assurance de vieillesse(ONA), du Fond des Assistances Sociales et du Travail(FAES). Dans des vidéos diffusées en direct par des médias de la capitale, des employés de ces institutions ont été pour la plupart contraint de laisser ses bureaux.

Pourtant, les responsables ont intimé de l’ordre aux policiers syndiqués de ne pas mettre des cargoules et porter des armes à feu lors des manifestations pour exiger la mise sur pied d’un syndicat au sein de la Police Nationale d’Haïti surtout des meilleures conditions de travail.

RICHEMOND Johnson

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils