Publicités
Francky Belfort 8 juin 2018

 

L’Assemblée générale de l’ONU a élu ce vendredi 8 juin les prochains membres non-permanents du Conseil de sécurité pour la période 2019-2020. Parmi eux, l’Allemagne.

L’Allemagne, la Belgique, l’Afrique du Sud, l’Indonésie et la République dominicaine ont été élues vendredi par l’Assemblée générale de l’ONU membres non permanents du Conseil de sécurité. Elles siégeront à partir de janvier 2019 et pour deux ans. Excepté la République dominicaine pour qui c’est une première, toutes ont déjà été membres du Conseil de sécurité à plusieurs reprises.

Le Conseil de sécurité comprend 15 membres, dont cinq permanents (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni) et dix non-permanents renouvelés par moitié chaque année pour prise de fonctions six mois plus tard. Il s’agit de la plus haute instance de l’ONU. Contrairement à l’Assemblée générale, les résolutions qu’il vote sont contraignantes juridiquement. Capable de lancer des opérations sur le terrain, ou d’appliquer des sanctions, le Conseil est le garant du maintien de la paix et de la sécurité internationale.

« Nous voulons agir dans la recherche de solutions face aux grands défis que sont la paix et la sécurité », a expliqué le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, pour justifier la candidature de Berlin. M. Maas rappelle les atouts de son pays : second plus grand fournisseur d’aide humanitaire au monde ; parmi les principaux contributeurs directs au budget de l’ONU ; 4 000 soldats engagés dans des opérations de maintien de la paix, notamment au Mali et en Afghanistan ; une image positive de ses diplomates.

L’Allemagne a occupé le poste de membre non permanent en 1977-1978, 1987-1988, 1995-1996, 2003-2004 et 2011-2012. En pleine crise libyenne, Berlin avait fait adopter une résolution pour mieux protéger les enfants dans les conflits (les guerres en Syrie et au Yémen en ont montré les limites).

S/rfi

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils