Publicités
Peterson Chéry 3 mars 2020

Il s’agit de l’une des promesses faites par le président de la république Jovenel Moïse lors de son dernier dialogue avec le haut commandement de la PNH autour des revendications des gardiens de la paix. Pour faire baisser les tensions relatives aux revendications qui ont causé une séries de manifestations pour le moins violentes, le gouvernement tente tant bien que mal d’adresser les difficultés.

ONA-POLIS est une couverture d’assurance-vieillesse sur la base d’une assurance volontaire qui permettra aux policiers assurés de jouir des mêmes droits et privilèges que les assurés de l’ONA, tout en jouissant de l’assurance et de la pension civile, informe les responsables de l’ONA.

En conférence de presse, ils ont évoqué les procédures d’inscriptions et les avantages liés à cette assurance. ” Les policiers, ou tout autre employé de la PNH, pourront souscrire, de manière volontaire, à ce programme d’assurance en acceptant de verser 6% de leur salaire mensuel (une contrepartie de 6% sera également versée par le ministère de l’économie et des finances) ” a expliqué les représentants de l’ONA.

Port-au-Prince et ses environs ont été sur le qui-vive les semaines précédentes en raison des mouvements de protestations enclenchées par des policiers qui réclament de meilleures conditions de travail. Des mouvements qui ont perturbé l’organisation du carnaval national à Port-au-Prince et provoqué d’énormes échauffourées et de scandales au champ de mars notamment. Un sursis est constaté, le gouvernement essoufflé et s’ouvre ce programme sans cadre légal et dans l’opacité.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils