CP: site web CBS

Maintenant, les États-Unis disent qu’ils viennent au Vénézuela et au Nicaragua. S’ils veulent se battre, nous lutterons pour la paix, pour la patrie, pour la souveraineté et pour la révolution bolivarienne du Vénézuela. Le président Donald Trump a donné l’ordre de renverser et d’achever Morales, a déclaré lundi le 11 novembre le président vénézuélien Nicolás Maduro, accusant Trump d’avoir forcé l’ancien président bolivien à démissionner.

Le socialiste Morales, allié de longue date au régime vénézuélien, a été le premier président autochtone du pays. Il a servi près de 14 ans et a démissionné le dimanche 10 novembre, après que l’Organisation des États Américains (OEA) eut révélé d’importantes preuves de fraude lors de l’élection qui lui avait valu un quatrième mandat illégal le 20 octobre.

Dans une émission télévisée en provenance de Caracas lundi, Maduro a affirmé que le président Trump s’était lancé dans un complot international visant à renverser Morales via un coup d’État militaire. Dans le même temps, le président des Etats-Unis Donald Trump a déclaré que la démission de Evo Morales, le président de la Bolivie préservant la démocratie dans ce pays et envoyant un signal aux “régimes illégitimes” au Vénézuela et au Nicaragua.

La démission du président bolivien Evo Morales est un moment important pour la démocratie dans l’hémisphère occidental, a déclaré Trump dans un communiqué. Ces événements envoient un signal fort aux régimes illégitimes du Venezuela et du Nicaragua pour leur faire savoir que la démocratie et la volonté du peuple prévaudront toujours.

À ces déclarations, Nicolás Maduro a répondu . Maintenant, les États-Unis disent qu’ils vont venir au Vénézuela et au Nicaragua. Sois alerte les gens! Allons au combat! S’ils veulent se battre, nous lutterons pour la paix, pour la patrie, pour la souveraineté et pour la révolution bolivarienne du Vénézuela. Nous sommes prêts à nous battre, la victoire nous appartient et nous le démontrerons dans la pratique, dans une union civilo-militaire dans les rues de Caracas.

Robinson Jerome

Twitter : @robinsonjerome8

Gmail : jeromerobinson64@gmail.com

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.